Homélie du jeudi 18 novembre 2021 (Jn 15, 12-16)




Evangile de Jésus-Christ selon Saint Jean


Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.


Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître.


Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera.


- Acclamons la Parole de Dieu.



Homélie


A l'occasion de l'anniversaire des 60 ans de mariage d’Anne-Marie et Jean-Baptiste Somma


Toute la Bible raconte comment Dieu désire faire alliance avec l’humanité. Dieu est amoureux de l’humanité et ne cesse de lui proposer un lien d’affection réciproque permanent, indissoluble.


Cela commence avec la Création, où Dieu nous façonne à son image et à sa ressemblance et où il s’engage à nous maintenir dans l’être, à chaque instant. En permanence, nous recevons notre vie de lui. Et notre part de l’Alliance, c’est de lui rendre grâce pour la vie reçue.


Du temps de Noé, une nouvelle alliance est scellée entre Dieu et l’homme, après le drame du déluge. Dieu s’engage à ne jamais faire table rase de l’humanité, quand bien même l’homme commettrait le mal. Déjà, nous constatons que l’homme peine à remplir sa part de l’alliance avec le Seigneur. Dieu donne avec largesse, mais le coeur de l’homme est compliqué et malade.


C’est la raison pour laquelle Dieu tisse une nouvelle alliance avec l’humanité au temps de Moïse. Dieu nous fait don de ses commandements, afin que nous comprenions comment vivre de l’alliance et remplir notre part du contrat.


Ainsi, les alliances se succèdent, portées par la parole des prophètes. Toujours, Dieu se montre comme celui qui reste à nos côtés, même quand l’humanité n’arrive pas à rester fidèle à son Dieu.


Ultimement, l’alliance entre Dieu et l’humanité est parfaitement accomplie en Jésus-Christ, car en lui, l’humanité est parfaitement accordée à la volonté du Père. Jésus accueille tout l’amour de son Père et le lui retourne dans une fidélité totale.


Quant à nous, chrétiens, nous voulons vivre de l’Alliance avec Dieu. Puisque Dieu nous a aimés parfaitement, nous cherchons à l’aimer parfaitement en retour. C’est précisément ce qu’exprime le sacrement du mariage.


Quand nous contemplons l’amour fidèle et indissoluble d’un couple chrétien qui a su traverser les épreuves de la vie en restant attachés l’un à l’autre, nous contemplons l’amour même de Dieu, son amour fidèle pour l’humanité. L’alliance du mariage est le signe et le sacrement de l’amour de Dieu. Le mariage montre à tous que cet amour existe, qu’il est possible et qu’il trouve sa source en Dieu.


Rendons maintenant grâce pour les 60 ans de mariage d’Anne-Marie et Jean-Baptiste. Et comme nous y invite le rituel de la bénédiction des époux, prions maintenant quelques instants en silence, renouvelons devant Dieu notre promesse de vivre saintement dans le mariage.


Amen.


18 vues

Le blog paroissial

Favicon