Travaux à Sainte-Marie

Découvrez le suivi des travaux !



La plafond et l'isolation du toit de l'église Sainte-Marie à Magny les Hameaux doivent être remplacés, ils sont trop dégradés.

Les choix pour cet indispensable remplacement ont été guidé par d'évidentes considérations financières, mais aussi par notre démarche Eglise verte. La laine de verre sera remplacée par de la laine (ou fibre) de bois, dans une épaisseur plus importante que celle prévue à l'origine. Le lambris vernis sera remplacé par des plaques en OSB, à l'impact environnemental bien inférieur. Les matériaux choisis devraient durer plus longtemps que ceux qu'ils remplacent. La plafond de l'église va complètement changer d'aspect et bien mieux garder la chaleur !


A partir du lundi 5 avril, juste après Pâques, l'église Saint-Marie sera fermée pour au moins quatre semaines. Les célébrations habituellement célébrées à Sainte-Marie le seront à Saint-Germain.

Retrouvez les lieux et horaires de nos offices sur le calendrier paroissial.


Le lundi 5 avril, nous avons mis à l'abri tout ce qui est fragile, déplacé les bancs, protégé au mieux les endroits critiques.


Le mardi 6 avril, la menuiserie Le Bihanic a commencé les travaux.


Ces travaux sont financés et suivis par l’évêché. Le correspondant local est Antoine Désir.

22 avril : premiers panneaux posés

La membrane d'étanchéité à l'air a été reprise et les premier panneaux d'OSB ont été posés !


Les bords des panneaux sont plus clairs, probablement à cause du stockage. Espérons que l'aspect s'uniformise avec le temps. Certains en appellent déjà à un Michelangelo de Port-Royal pour s'exprimer sur ce plafond ;-)


21 avril : changement de solivage

L'ancien solivage (structure en bois dans laquelle était cloué le lambris horizontal) n'était plus viable. Attaqué, fragile, il fallait le changer. Il a été supprimé aujourd'hui. Une autre structure, plus solide et plus facile à isoler sera montée. Vous verrez ces poutres neuves en levant la tête.

Le travail au dessus de la tribune a continué. L'astucieuse trappe fabriquée par Marc a été supprimée, elle sera remplacée par une trappe isolée.

Et dans la série "on en découvre de belles", certains bois sont très attaqués, que ce soit par les xylophages ou les champignons qui apprécient les fuites d'eau :


20 avril : on passe à l'extension

Puisqu'il va falloir attendre le traitement de la charpente de la partie principale, l'entreprise en charge des travaux est passé au remplacement du lambris de l'extension, la partie plus récente par laquelle nous entrons dans l'église. Dans cette partie, pas de dépose de l'isolant, juste un changement de décor pour que le plafond soit du même aspect que la partie principale. Et pas de xylophages, les bois sont plus récents et traités.

D'abord, il a fallu déplacer tous les bancs, même les plus longs et lourds, puis remonter l’échafaudage...

Et encore son lot de mauvaises surprise, même si elles ne sont pas trop graves. Les liteaux ne sont pas toujours bien fixés, et - comme on le voit sur la photo - la membrane pare-vapeur n'est pas continue, ce qui la rend .... inutile ! La continuité de cette membrane est critique dans la performance de l'isolation. Il semble que cela n'était pas compris lors de la pose.


Dans le genre des découvertes désagréables, il y a le support de la gaine de chauffage qui se décroche. La gaine n'est pas encore tombée, mais il va falloir consolider car la vis de fixation est sortie du mur. Une pensée pour ceux qui ont l'habitude de prier à cet endroit ;-)


Dans quelques jours, premières photos des panneaux d'OSB au plafond !


19 avril : fin de l'évacuation de la vieille laine de verre

Les derniers sacs de vieille laine de verre sont partis ce lundi 19 avril. Bon débarras ! Il en reste dans l'extension plus récente, mais elle est en meilleure état et ne sera pas changée. Enfin, pas tout de suite : le plafond de l'extension sera nettement moins bien isolé que celui de la partie principale. Mais comme les murs de l'extension sont mieux isolés, il y a comme un équilibre provisoire.

Tout le vieux lambris est parti. Pour l'anecdote, il est brulé, trop infesté par les xylophages pour être recyclé ou réutilisé.


Au dessus de la tribune. Ce qui explique qu'il fallait tout évacuer. Pensée pour l'équipe fleur...

Câbles plus toujours utiles, anciennes gaines métalliques et fils divers au dessus du chœur. Il va falloir arranger tout ça avant de remettre l'isolant neuf...


Ce conduit de cheminée est accrochée au pignon, au dessus du tronc. Explication (merci Jacques) : c'est le conduit du poêle de l'ancienne sacristie. Pourquoi l'avoir laissé ?



16 avril : plancher provisoire complet !


En cette fin de semaine, le plancher provisoire a été terminé. La tribune est recouverte à l'aide d'un montage spécial.



Au dessus de cette tribune, il reste du lambris récent et de la laine de verre moins dégradée (cette partie avait déjà été refaite il y a plusieurs années). C'est pour la semaine prochaine.


L'avant dernier tas de vieille laine de verre, en attente d'évacuation, c'est très sale :



On voit bien que le vieux lambris sous le toit a été complètement déposé. Les menuisiers ont confirmé qu'une grande partie de ce lambris était pourrie. La poussière va pouvoir se déposer tout le week-end, il y en a beaucoup, et chaque mouvement semble en remettre en suspension...


Dans la série des mauvaises surprises, on trouve des anciennes gaines métalliques qui n'ont pas été déposées depuis qu'elles ne sont plus utilisées, un ancien conduit de cheminée non démonté lorsque la cheminée a été enlevée (sur le pignon au dessus du tronc), des câbles qui passent partout sans attaches ni chemin de câbles, etc.

Un vrai chantier de rénovation, pas uniquement de changement d'isolation !


15 avril : ça avance encore


Le plancher provisoire est presque complet, et les détails de pose sont en cours d'étude. Ces gaines de chauffage, c'est une grosse gêne pour bien faire la jonction entre l'isolation du plafond et les murs. Surtout quand les fils électriques s'en mêlent... Heureusement qu'il y a des idées et de l'expérience, il en faut en rénovation !


14 avril : ça avance quand même


Pour avancer malgré le nécessaire traitement à venir, l'entreprise pose un plancher sur toute la surface à isoler. Avec des étais supplémentaires, pour s'assurer que le poids du plancher provisoire ne force pas sur la structure existante. C'était encore le travail principal aujourd'hui.



Les entreprises de traitement de charpente sont passées dans la journées pour les devis. Il faut effectivement traiter toute la charpente, mais les dégâts ne sont pas encore importants. La détection s'est faite à temps. Décidément, il était vraiment temps de s'occuper de ce plafond...


13 avril : pause


Il va falloir du bois supplémentaire pour faire un plancher complet, et non un demi plancher comme prévu au départ. C'est le jour de l'approvisionnement, pas de chantier.


12 avril : évacuation et capricornes


L'évacuation du lambris et de la laine de verre a bien progressé aujourd'hui, et la préparation à la pose du nouvel isolant a commencé.



Une petite partie du nouvel isolant est même arrivé sur place. Voilà un chantier qui avance.


Ou plutôt qui avançait. Car un gros problème a été découvert : des capricornes ont commencé leur travail de dégradation de certaines parties de la charpente !



Pour que la charpente dure, il va falloir traiter. Et pour traiter, il faut tout enlever et ne pas remettre le plafond. Ce n'était pas du tout prévu au programme !


9 avril : plus de plancher, moins de lambris


La pose du plancher provisoire continue, la dépose du lambris et de la vieille laine de verre aussi.



Quand on voit l'état de l'ancienne laine de verre, pas étonnant qu'elle n'isolait plus grand chose. Il était plus que temps de remettre en état...



Repos pour le week-end !



Certains se demandent à quoi ressemble un panneau d'OSB, qui sera utilisé pour le plafond. En voici un exemplaire.


La photo force un peu sur le contraste, le bois est moins contrasté en réalité.













8 avril : comme hier, en mieux



Fin du plancher provisoire de la deuxième travée, l'écran est resté en place.



La tête en l'air, on voit le pare-pluie, mais plus de lambris ni de laine de verre. Après les bouts de tuiles, des blocs de béton, issus de l'ancienne pose des tuiles faitières, sont tombés en enlevant le lambris. C'est une phase "sale" du chantier...



Fin de journée dans l'église, on discute puis on rentre. A demain ?


7 avril : évacuation et planchers



Les premiers sacs de vieille laine de verre sont partis, ainsi que quelques m2 de lambris. Beaucoup de débris de vieilles tuiles (datant d'un vieux chantier de réfection de toiture), de morceaux épars de laine de verre sont évacués. Travail en combinaison, avec masque et lunettes : la vieille laine de verre est pénible. Pensez-y avant de choisir cet isolant !

Les deux échafaudages sont montés, et un plancher provisoire est installé pour travailler correctement.


6 avril : ça commence !



Les protections sont en place, le premier échafaudage est arrivé.


5 avril : merci à celles et ceux qui sont venus "vider" l'église cet après-midi !



Le plafond, le lundi de Pâques :




251 vues

Le blog paroissial

EGLISE CATHOLIQUE

Centre paroissial Sainte-Marie

Magny-les-Hameaux, Châteaufort,

Saint-Lambert & Toussus-le-Noble (78)

Tous droits réservés

© Association diocésaine de Versailles