top of page

Travaux terminés !

La charpente est traitée, restaurée, isolée



Le plafond et l'isolation du toit de l'église Sainte-Marie à Magny-les-Hameaux ont été remplacés, ils étaient trop dégradés.

Les choix pour cet indispensable remplacement ont été guidés par d'évidentes considérations financières, mais aussi par notre démarche Eglise verte. La laine de verre est remplacée par de la laine (ou fibre) de bois, dans une épaisseur plus importante que celle prévue à l'origine. Le lambris vernis est remplacé par des plaques en OSB, à l'impact environnemental bien inférieur. Les matériaux choisis devraient durer plus longtemps que ceux qu'ils remplacent. Le plafond de l'église a complètement changé d'aspect et garde bien mieux la chaleur. Ces travaux sont financés par l’évêché. Le correspondant local est Antoine Désir qui veille maintenant sur la dernière tranche de travaux (fin août).


Vous pouvez poser des questions et commenter tout en bas de la page.

 

25 septembre : tribune utilisable


Après les travaux, l'éclairage de la tribune et de son accès ont été refaits pour correspondre à son usage. La tribune a été nettoyée après suppression du revêtement de sol qui était dégradé.



Cette tribune est depuis longtemps interdite au public pour des raisons de sécurité. Elle n'est utilisée que comme zone de stockage.

17 septembre : travaux terminés !


Les derniers panneaux sont posés, le plancher provisoire est démonté, l'échafaudage est parti : les travaux d'isolation du toit de l'église Sainte-Marie sont terminés.





Le chantier est-il fini ? Presque !

Il reste à faire un grand nettoyage de la partie de l'église qui donne sur la maison paroissiale, notamment de la tribune (accès encore fermé) et des petits travaux d'électricité.


16 septembre : dernier rampant isolé



Il manque encore quelques panneaux d'OSB, pour refermer proprement au dessus de la tribune, mais l'isolation est terminée. Les travaux seront-ils terminés demain ? Suspens !


13 septembre : avant dernier rampant isolé


Les travaux avancent bien : le toit du coté de la chapelle Lacoste est complètement isolé.



Dans la dernière travée, il ne reste plus qu'un rampant (partie inclinée sous le toit) à isoler. La mise en place du plancher de travail pour ce dernier rampant est en cours.


10 septembre : sixième travée en cours


La trappe d'accès est terminée, avec son étanchéité à l'air et sa double isolation. Le premier rampant aussi presque terminé. La difficulté était de bien contourner le conduit de cheminée et de ventilation de la chaudière.



6 septembre : trappe posée


La plafond de la dernière travée est terminé, l'indispensable trappe d'accès est maintenant posée. Reste à monter le système de fermeture, les joints d'étanchéité et la sur-isolation. Ensuite viendront les derniers rampants.


Une vue réservée à ceux qui viendront faire la maintenance du clocher, c'est l'accès vue du dessus :



2 septembre : dernière travée en cours


La sixième travée étant terminée, c'est maintenant au tour de la septième et dernière, celle qui est au dessus de la tribune, d'être refermée. La grande planche murale est bien fixée, le solivage est posé. La nouvelle trappe d'accès est conçue, reste à la réaliser.



31 août : sixième travée presque finie


L'avant-dernière travée est presque terminée, il manque juste deux plaques pour qu'elle soit finie. Demain, ce sera le début de la dernière travée au dessus de la tribune. Plus étroite, mais plus compliquée : cheminée à contourner et accès au clocher à assurer par une trappe.



Pour pouvoir célébrer à l'église Sainte Marie le dimanche 5 septembre, il nous faudra refaire un bon nettoyage et remettre les bancs à leur place presque définitive : rendez-vous le vendredi 3 septembre à 18 h !


27 août : reprise des travaux


Après trois semaines d'arrêt pour cause de vacances, les travaux ont repris en cette fin de semaine. La sixième travée est à moitié terminée.



Les travaux continueront toute la semaine prochaine, l'église restera donc fermée jusqu'au 4 septembre.


31 juillet : le grand ménage


Merci à celles et ceux qui sont venus ranger, déplacer, frotter, gratter, raccrocher, nettoyer ce samedi matin et ce samedi après-midi. Joie d'être suffisamment nombreux pour (presque) tout nettoyer pour la réouverture ce dimanche 1er août. L'église Sainte Marie a rarement été aussi propre, que ce soit les parties visibles ou cachées, du haut des poutres au sol.



30 juillet : arrêt temporaire du chantier


C'est le temps des vacances d'été pour les menuisiers qui posent l'isolation et refont le plafond. Début de la sixième travée, puis rangement du chantier pour permettre l'usage de l'église pendant trois les trois semaines d'arrêt.



L'accès à la tribune est condamné, et un espace sera réservé dans l'église pour l'échafaudage et les bancs inutilisés. Le nettoyage général peut commencer : poutres, luminaires, gaine de chauffage, murs, vitres, bancs, sols, etc. A samedi pour le grand ménage !


29 juillet : démontage partiel du plancher provisoire


Puisqu'il ne reste que deux travées à isoler, et que l'église doit rouvrir samedi 31 juillet, les menuisiers ont démonté une partie du plancher provisoire, libérant ainsi une partie de la nef. Nous avons maintenant une bonne idée du résultat final.



27 juillet : cinquième travée terminée


La cinquième travée est complètement isolée.



Le travail pour la sixième travée a commencé. Malheureusement, une poutre trop tordue pour accepter le solivage s'est fendue lors de la tentative de redressement, il a donc fallu la changer. Une poutre neuve imprévue de plus.



24 juillet : nettoyages


Pas de chantier ce samedi, mais quelques nettoyages lourds pour préparer le réouverture du 31 juillet. Certains murs et bancs on été nettoyés :



Une dizaine de luminaires ont été nettoyés, certains ont retrouvé leur aspect neuf :



23 juillet : la cinquième progresse


Après le plafond de la cinquième travée, un de ses rampants est isolé. Il reste le second rampant à isoler avant de continuer le démontage du plancher provisoire. La gaine de chauffage est de plus en plus gênante, car de plus en plus grosse à mesure que l'on s’approche de la chaufferie.



21 juillet : passage de la cinquième


La partie principale de l'église est découpée en 7 travées (6,5 exactement). Les 7 travées ne seront pas terminées pour la réouverture provisoire le 31 juillet. Aujourd’hui, c'est le plafond de la cinquième travée qui a été posé et isolé.



Il fait très chaud ces derniers jours sous le toit. Mais beaucoup moins chaud dans la partie déjà isolée, l'isolation fait de l'effet, alors qu'elle n'est pas terminée, c'est bon signe.


19 juillet : quatrième travée terminée


Il fait de nouveau très chaud sous le toit, mais avec le second rampant, isolé et plaqué, la quatrième travée est terminée. La préparation pour la cinquième est en cours.



17 juillet : un peu de peinture


Pour finir l'extension (la partie de l'église par laquelle nous rentrons), il faut repeindre le haut de la séparation. Ce samedi, c'était ponçage de l'enduit et application de la sous-couche. Le plus long, c'est bien la manipulation de l’échafaudage, le plafond étant à six mètres de haut...



Avis aux bricoleurs et grands nettoyeurs, il y a de nombreux travaux et nettoyages profonds à effectuer dans cette église. Le 31 juillet, n'oubliez pas de venir aider pour la réouverture provisoire !



15 juillet : la quatrième est passée


Le second rampant de la quatrième travée est presque terminé. Le mercredi 14 juillet a retardé la finition de cette travée. Le plancher provisoire a encore perdu quelques planches.



12 juillet : bientôt la quatrième


La troisième travée a été terminée ce matin, et le plancher provisoire continue à diminuer. Demain, c'est un des rampants de la quatrième travée qui recevra une isolation. L'effet commence à se faire sentir dans l'église.



9 juillet : troisième travée presque finie


Après le plafond, ce sont les rampants de la troisième travée qui sont presque finis. Restent les panneaux à poser sur un coté.




7 juillet : progression


Le chantier avance doucement mais surement. Le plafond de la troisième et la quatrième travée est fini et isolé. Les rampants de la troisième travée, celle au dessus du chœur, sont en cours d'isolation. Avec quelques fils électriques un peu gênants...



2 juillet : plafond horizontal de la troisième travée


Ce vendredi, le plafond de la troisième travée a été posé. Pas encore d'isolant dessus, mais ça avance doucement.



Une vue du chantier depuis le plancher de travail :



1er juillet : le plancher provisoire diminue


Pour faire le plafond des travées suivantes, il faut démonter le plancher provisoire. Avec ce démontage, on commence à voir l'aspect final du plafond.



30 juin : deuxième travée terminée


La deuxième travée est maintenant terminée. Le plancher provisoire est progressivement démonté pour construire le plafond des travées suivantes.



28 juin : deuxième travée en cours


La deuxième travée progresse. Le premier rampant est terminé. Le plancher provisoire disparait doucement :



De l'autre côté, la gaine de chauffage et les gaines électriques sont gênantes. Les joies de la rénovation :



24 juin : continuité


Les rampants (partie inclinée sous le toit) de la deuxième travée sont en cours d'isolation. Avec une difficulté technique : le raccord avec l'isolation et l'étanchéité à l'air de l'extension. La configuration est inhabituelle et l'existant dans l'extension plutôt mal posé... Et il faut faire bien cette fois-ci, pour longtemps !



23 juin : isolation horizontale de la deuxième travée


L'épais matelas de laine de bois progresse, la deuxième travée est maintenant recouverte :



22 juin : deuxième travée en cours


La deuxième travée de la partie principale progresse. Le plancher provisoire commence à diminuer un petit peu :



21 juin : retour dans la partie principale


Maintenant que l'extension est terminée, les travaux reviennent dans la partie principale.

Il manque quelque chose, non ?



Suite de la pose du solivage neuf :




18 juin : Extension terminée


A quelques détails près, le plafond de l'extension est terminé. Le gros échafaudage est reparti, le passage dans la séparation est refermé. Il faudra peindre les plaques cartonnées pour bien finir.



L'envers du décor :




17 juin : plafond de l'extension terminé


Le plafond de l'extension, la partie où l'isolant n'a pas été changé, est terminé. Il reste à fermer le "trou" entre la poutre de soutien et le plafond pour que cette partie soit complètement finie. Le gros (et coûteux) échafaudage pourra repartir vers son propriétaire, puisque le reste du chantier se fait avec le plancher provisoire et le petit échafaudage.



16 juin : l'extension progresse


Il faisait encore 37 °C sous le toit aujourd'hui. Alors travail en horaire décalé et plutôt dans l'extension, protégé par l'isolant existant. Et ça progresse :



La nouveauté du jour : l'espace entre la grosse poutre béton et le plafond de l'extension sera comblé. L’esthétique y gagnera, surtout dans la partie principale qui sera plus homogène. La pose des plaques du plafond sera aussi simplifiée. Cela nécessitera quelques travaux de peinture. Vous êtes prêts ?



14 juin : première travée isolée


Voilà, la première travée est terminée et refermée. Ce qui a permis de bouger le gros échafaudage et les bancs gênants.



La journée a été écourtée. Car autant la température est agréable au niveau du sol (l'isolation du toit apporte aussi un grand confort d'été), autant il fait trop chaud sous le toit, là où ce n'est pas encore isolé :




11 juin : presque


La première travée, celle qui est du coté de l’aumônerie, est presque finie cette semaine.

Avec la photo d'hier, on voit bien comment l'isolant, la membrane et le parement sont posés, et on comprend pourquoi la laine de bois ne pourra pas bouger :




10 juin : de l'autre coté


Le travail continue dans le même travée, mais de l'autre côté. Encore des blocs :



La gaine de chauffage à air chaud va devenir gênante de ce côté. Pas facile de fixer le support bas au mur si encombré.



9 juin : et pan, un de fini


Un pan d'isolation vient d'être terminé, ce qui laisse deviner l'aspect au final. C'est clair, c'est épais, la chaleur ne passe pas, quel changement !


Un point de vue provisoire, depuis l’échafaudage :


Un autre point de vue, moins provisoire, depuis le sol :


Qui le premier va accrocher quelque chose sur les chevrons de support ?



8 juin : des blocs, des blocs


Aujourd'hui, c'est la pose de deux couches d'isolant sous rampants, c'est à dire sous le toit directement. Beaucoup de découpe de ces gros blocs de laine de bois, un matériau pas si facile à manipuler.


Découpage, fixation, assemblage :



7 juin : menuiseries


Le travail avance sur la première travée, avec les réglages qui seront reproduits sur les autres travées par la suite. La dernière réparation d'un arbalétrier douteux est finie, ce qui termine la partie consolidation. Vous verrez cette surépaisseur, nécessaire au renforcement après l’affaiblissement par les capricornes :



Le bois envahit le haut des murs, avec des structures visibles nécessaires au support de la bonne épaisseur d'isolant :




4 juin : un beau matelas


Hier, c'était pour l'exemple. Aujourd'hui, c'est pour de vrai. Un matelas double épaisseur, ça ira ? Voila ce que nous aurons au dessus de la tête, dissimulé par le nouveau plancher : deux épaisseurs de 18 cm de laine de bois, en pose croisée, avec une membrane en dessous.



Et comme on peut déjà le deviner, le remplacement de cet isolant (dans plusieurs dizaines d'années) ne sera pas aussi pénible et polluant que celui de la laine de verre.



3 juin : laine de bois, première !


C'est symbolique aujourd'hui, mais quand même : les premiers blocs de laine de bois ont été posés cet après-midi. Un peu de plancher est posé sur le solivage neuf, et des blocs d'isolant par dessus. C'est une étape :



A l'endroit où est placé l'isolant, juste sous le toit, il fait chaud : 34°C, c'est beaucoup pour travailler !


On peut commencer à deviner à quoi ressemblera le plafond :



C'est une vue de près. Dans le futur, nous verrons la même chose, mais de 4 mètres plus bas...



2 juin : début du nouveau solivage


Ce mercredi, c'est le début de la pose du solivage, les petites poutres qui porteront le plancher sur lequel sera posé l'isolant. Découpes précises au programme, ajouts de pièces d'appui : vous en verrez certaines, mais pas toutes. Entre les panneaux et l'isolation, il y aura une membrane pare vapeur qui fera aussi l'étanchéité à l'air. Cette étanchéité est primordiale pour que l'isolation soit performante et pérenne. Le raccordement de cette membrane sur les murs n'est pas évidente, surtout sur des murs de pierres...




1er juin : consolidée


La charpente est maintenant "réparée", à une poutre près (pas celle dans notre oeil, non). Ici, un chevron "rouge" (ce qui veut dire à réparer car trop abimé) encadré par deux neufs :



Une panne neuve qui double une de celles jugées inaptes au service. Elle est au dessus du choeur, et c'est sur cette panne qu'a été découverte l'attaque des capricornes :



La pose des nouvelles solives va bientôt commencer, les travaux d'isolation et du nouveau plafond vont donc reprendre. Dès demain ?



31 mai : reprise des travaux


Après trois semaines d'arrêt du chantier pour évaluer, chiffrer et valider les travaux de réparation, le chantier est reparti ce lundi.

C'est l'heure des réparations de la charpente, avec le changement de certains chevrons, de quelques entrais et de plusieurs pannes.


Trouvez l'intrus :



Là, c'est trop facile :



Dans les jours qui suivent, tout ce bois va rejoindre la charpente :



Non, non, pas les bancs, ni les chaises : il restent au sol ;-)



10 mai : évaluation des dégâts et allongement du temps des travaux


Pas de chantier et pas de photo cette semaine, c'est le moment d'évaluer les dégâts puis de chiffrer les réparations. Quand on regarde dans le détail, les dégâts sont plus importants que ceux évalués précédemment. La charpente tient bon dans certains endroits, mais pas dans d'autres. Par endroit, il manque même des chevrons !

Et ce n'est pas dû qu'à la gourmandise des xylophages. Nous avons pu constater des négligences lors des travaux précédents, la rénovation de la toiture. Pour que cette toiture résiste comme il se doit, il faut maintenant renforcer la charpente. Et avant qu'un gros coup de vent ou le poids de la neige ne sollicite trop cette charpente affaiblie.

La durée des travaux s'allonge et les coûts augmentent. Nous ne pouvons toujours pas deviner la date de réouverture...



7 mai : traitement terminé


Vous aimez la sculpture sur bois ? Sans machine, sans outil, au naturel ?



Parfois, c'est moins joli...



Bref, il va y avoir un travail de consolidation, bien sûr non prévu au programme initial. Eh oui, le projet était d'isoler le toit, et nous nous retrouvons à réparer la charpente. Les dégâts sont spectaculaires par endroit, mais globalement faibles. Et ils ne devraient plus augmenter, depuis que l'injection d'insecticide est venue stopper l’œuvre des xylophages. De cet épisode, il restera plein de trous, vous les verrez à la réouverture.



Ce week-end, les vapeurs des produits d'injection vont s'évacuer, pour que le chantier puisse reprendre ensuite.



5 mai : le traitement insecticide continue


Encore beaucoup de trous, des injections partout et des poutres abimées. Certaines le sont beaucoup, trop pour être laissées en l'état. Mais la plupart ne sont pas atteintes ou faiblement.



Il était vraiment temps de traiter : si les capricornes avaient eu quelques années supplémentaires pour manger la charpente, il aurait fallu en refaire une bonne partie...



La peinture rouge signale les endroits très dégradés.



4 mai : bûchage et petit trous


Hier, c'était un lundi sans travaux. Aujourd'hui, les compagnons de la société TAC ont commencé le tour des bois : bûchage pour enlever les parties abimées, puis percement des trous d'injection.

Le travail a commencé au dessus de la tribune ou les dégâts sont les plus importants et va progresser vers le pignon opposé.




30 avril : fin des évacuations


Aujourd'hui, retournons dans la partie principale. Le conduit de cheminée et le reste de l'ancien solivage ont été déposés et évacués, ce qui a obligé à monter l'échafaudage à son maximum.



Cette partie est maintenant prête pour le traitement insecticide, prévu pour la semaine prochaine.


Et voilà la petite partie terminée, la première travée au dessus de la porte d'entrée.




28 avril : presque !


La pose des plaques d'OSB au plafond continue. Pour finir la première travée, celle au dessus de la porte d'entrée, il manque une petite plaque.



C'est que le travail au dessus de la gaine de chauffage est délicat : impossible de s'approcher du plafond à cet endroit avec l’échafaudage. Il faut travailler à bout de bras...



27 avril : premier secteur terminé


Belle avancée ce mardi : une moitié de travée est terminée, jusqu'en bas.



L'existant n'étant pas droit, la pose nécessite plus de découpes et d'ajustements. S'ils étaient attendus dans la grande partie, plus ancienne, ces faux aplombs sont plus étonnants dans l'extension, plus récente.



26 avril : petite descente dans l'extension


Ce lundi, les panneaux descendent sous les rampants, les parties inclinées du plafond. Découpes précises pour se raccorder parfaitement au mur de la porte et son isolant.



On voit aussi la reprise de la membrane d'étanchéité à l'air sur la partie basse, qui était à refaire. C'est un peu plus de confort pour ceux qui célèbrent à ces places.

Et pas de surprise aujourd'hui. Tant mieux, non ?