Toussaint 2021

Une semaine riche en célébrations !




Horaires


La messe de la solennité de la Toussaint est célébrée ce lundi 1er novembre à 10h30 à Sainte-Marie. Le lendemain, mardi 2 novembre, nous célébrerons la messe pour nos défunts à 20h30 à Saint-Germain.


Par ailleurs, la messe sera célébrée comme d'habitude le mercredi suivant à 9h à Sainte-Marie.


Le jeudi 4 novembre, la messe est célébrée à 20h30 à la crypte du prieuré Saint-Christophe à Chateaufort. Si vous pouvez prendre un créneau de prière pendant la nuit aux intentions de la paroisse, merci de vous signaler auprès du secrétariat : cela nous aidera à organiser la chaîne de prière !


Le dimanche 7 novembre, fin des vacances scolaires, la messe dominicale est célébrée à 10h30 à Sainte-Marie. A partir du week-end suivant, nous retrouvons nos horaires habituels de messes dominicales à Saint-Lambert, Sainte-Marie et Saint-Christophe.


Saintes et heureuses fêtes de la Toussaint à tous !



La fête de tous les saints


Comme son nom l’indique, la Toussaint est la fête de tous les saints. Chaque 1er novembre, l’Église honore ainsi la foule innombrable de ceux et celles qui ont été de vivants et lumineux témoins du Christ.

Si un certain nombre d’entre eux ont été officiellement reconnus, à l’issue d’une procédure dite de « canonisation », et nous sont donnés en modèles, l’Eglise sait bien que beaucoup d’autres ont également vécu dans la fidélité à l’Evangile et au service de tous. C’est bien pourquoi, en ce jour de la Toussaint, les chrétiens célèbrent tous les saints, connus ou inconnus.

Cette fête est donc aussi l’occasion de rappeler que tous les hommes sont appelés à la sainteté, par des chemins différents, parfois surprenants ou inattendus, mais tous accessibles.


La sainteté n’est pas une voie réservée à une élite : elle concerne tous ceux et celles qui choisissent de mettre leurs pas dans ceux du Christ. Le pape Jean-Paul II nous l’a fait comprendre en béatifiant et canonisant un grand nombre de personnes, parmi lesquelles des figures aussi différentes que le Père Maximilien Kolbe, Edith Stein, Padre Pio ou Mère Térésa…


La vie de ces saints constitue une véritable catéchèse, vivante et proche de nous. Elle nous montre l’actualité de la Bonne nouvelle et la présence agissante de l’Esprit Saint parmi les hommes. Témoins de l’amour de Dieu, ces hommes et ces femmes nous sont proches aussi par leur cheminement – ils ne sont pas devenus saints du jour au lendemain -, par leurs doutes, leurs questionnements… en un mot : leur humanité.

La Toussaint a été longtemps célébrée à proximité des fêtes de Pâques et de la Pentecôte. Ce lien avec ces deux grandes fêtes donne le sens originel de la fête de la Toussaint : goûter déjà à la joie de ceux qui ont mis le Christ au centre de leur vie et vivre dans l’espérance de la Résurrection.


Souvent on croit souvent que la Toussaint, c’est la fête des morts au cours de laquelle on va fleurir les tombes. Il n’en n’est rien car la fête des morts, c’est le lendemain de la Toussaint !


En fait, le 2 novembre, les chrétiens fêtent les morts. C’est le jour où on se rappelle des morts de notre famille, de nos amis, de tous ceux qui nous sont proches. On se souvient de ceux qui sont partis. Les familles vont fleurir les cimetières. Ainsi, on n’oublie pas ceux qu’on a aimés. Ce n’est pas parce qu’ils sont partis physiquement qu’on ne pense plus à eux.


35 vues

Le blog paroissial

Favicon