Seigneur, sois avec moi

Il fait en nous sa demeure




Qu’on puisse venir célébrer dans nos églises de Port Royal, dans une des nombreuses demeures du Père, alors que nous avons été si longtemps privés de pouvoir nous rassembler et de pouvoir communier, cela m’invite à faire un lien très fort avec la fête de l'Immaculée Conception.


L’Evangile du 8 décembre nous dit, en effet, que Marie est « comblée-de-grâce » parce qu’elle va accueillir en son sein – en sa demeure – le Fils du Très-Haut. Elle va recevoir en elle le Fils de Dieu. Pourquoi ne serions-nous pas nous aussi « comblés de grâce » parce que Jésus, le Christ, notre Seigneur, vient se donner aujourd’hui en nourriture à chacun d’entre nous ? Qu’il vient habiter notre demeure ?


Paul dit aux Ephésiens qu’ils sont « devenus le domaine particulier de Dieu » (Eph 1). Comme Marie, nous nous interrogeons : est-ce possible ? Comment est-ce possible que le « Seigneur soit avec moi », qu’il vienne jusqu’à moi, et fasse de moi sa demeure ? Marie, ne connaissait pas d’homme. Et la proposition lui paraît impossible, inconcevable. Nous aussi, nous avons nos raisons propres de penser que ce n’est pas possible ! Ça nous dépasse ! Mais l’ange du Seigneur, son messager, c'est-à-dire l’Esprit Saint qui habite en nous, répond que « rien n’est impossible à Dieu ».


La puissance du Très-Haut viendra sur chacun, comme elle est venue à la Pentecôte… Fort de cet Esprit, allons-nous, comme Marie, oser répondre dans la foi, car notre raison ne peut

comprendre : « Amen. Oui, Seigneur, je crois. Que tout se passe pour moi selon ta volonté. »


Après ces semaines, ces mois d’attente, la rencontre avec le Christ se fait plus forte. Notre désir de communier à son Corps et à son Sang est devenu plus intense. Notre foi s’est comme rajeunie, ou dépoussiérée peut-être. Nous ressentons que le Corps du Christ est pour nous vraie nourriture, et que notre Assemblée, l’Eglise qui est à Port-Royal, est le lieu de sa présence.


Seigneur, nous voulons te rendre grâce, et reconnaître tes merveilles. Nous voulons te dire : « Vois notre faim, sauveur du monde, partage-nous ta parole et ton pain ». « Rends-nous dignes de la table où ton Père aujourd’hui nous invite ! »


Le 8 décembre, c’était la fête des Équipes Notre-Dame. Le père Caffarel qui en est le fondateur écrit : « Vous vous groupez pour chercher le Christ, l’imiter, le servir. « Vous n’y parviendrez pas sans guide. « Et il n’en est pas de meilleur que la Vierge. » Regardons-la, invoquons-la, et demandons-lui de prier pour nous.


59 vues

Le blog paroissial

EGLISE CATHOLIQUE

Centre paroissial Sainte-Marie

Magny-les-Hameaux, Châteaufort,

Saint-Lambert & Toussus-le-Noble (78)

Tous droits réservés

© Association diocésaine de Versailles