top of page

Pourquoi, pour qui ?

Homélie du dimanche 2 avril 2023 (Ps 21, 8-9, 17-18a, 19-20, 22c-24a)




Psaume 21


Mon Dieu, mon Dieu,

pourquoi m’as-tu abandonné ?


Tous ceux qui me voient me bafouent,

ils ricanent et hochent la tête :

« Il comptait sur le Seigneur : qu’il le délivre !

Qu’il le sauve, puisqu’il est son ami ! »


Oui, des chiens me cernent,

une bande de vauriens m’entoure.

Ils me percent les mains et les pieds ;

je peux compter tous mes os.


Ils partagent entre eux mes habits

et tirent au sort mon vêtement.

Mais toi, Seigneur, ne sois pas loin :

ô ma force, viens vite à mon aide !


Tu m’as répondu !

Et je proclame ton nom devant mes frères,

je te loue en pleine assemblée.

Vous qui le craignez, louez le Seigneur.



Homélie


Jésus est mort, parce qu’on l’a tué.

Il est mort pour nous.

Il est mort par amour pour nous.


Si Jésus est mort, c’est parce qu’on l’a tué. Il est mort à cause de nous !

A cause de nos intérêts personnels, pour des motifs religieux, ou politiques ou…

Et on l’a bel et bien tué. Il est mort à cause de nous.


Mais il est mort aussi pour nous.

Pour nous sauver.

Pour accomplir les Écritures et faire la volonté de Dieu.

Pour prendre sur lui notre péché.

Il est mort pour nous et pour tous les hommes, même pour ses bourreaux.


Mais lui, Jésus, n’a jamais voulu mourir.

Et son Père ne lui a jamais demandé une chose pareille. Non !

Ce n’est qu’à la lumière de Pâques que nous pouvons comprendre cela.


Comprendre que c’est par amour pour nous qu’il a donné sa vie.

Sa vie, nul ne la prend, c’est lui qui la donne.

On l’a tué, c’est vrai. Mais il a accepté librement de mourir pour nous aimer jusqu’au bout.

Et s’il a pu le faire, c’est parce qu’il a cru en Dieu.


Jésus est mort "pour nous" et aussi "à cause de nous".

On l’a tué, mais il a donné sa vie par amour pour nous.


Amen.


60 vues

Comments


Le blog paroissial

Favicon
bottom of page