Plonger en Dieu

Homélie du mercredi 6 mai 2020 (Jn 12, 44-50)



Retrouvez cette page en audio



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean


En ce temps-là, Jésus s’écria : « Celui qui croit en moi, ce n’est pas en moi qu’il croit, mais en Celui qui m’a envoyé ; et celui qui me voit voit Celui qui m’a envoyé. Moi qui suis la lumière, je suis venu dans le monde pour que celui qui croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres. Si quelqu’un entend mes paroles et n’y reste pas fidèle, moi, je ne le juge pas, car je ne suis pas venu juger le monde, mais le sauver. Celui qui me rejette et n’accueille pas mes paroles aura, pour le juger, la parole que j’ai prononcée : c’est elle qui le jugera au dernier jour. Car ce n’est pas de ma propre initiative que j’ai parlé : le Père lui-même, qui m’a envoyé, m’a donné son commandement sur ce que je dois dire et déclarer ; et je sais que son commandement est vie éternelle. Donc, ce que je déclare, je le déclare comme le Père me l’a dit. »


– Acclamons la Parole de Dieu.



Homélie


Jésus vit uni à son Père. Il vit en intimité avec lui. Il explique qu’il "demeure" en lui et lui en son Père. "Ce que je déclare, je le déclare comme le Père me l’a dit" (Jn 14, 50).


Un jour, à Philippe qui semble ne rien comprendre (Jn 14, 9-10), Jésus développe sa pensée : "Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres œuvres". Ainsi Jésus se définit comme l’envoyé du Père : il agit en son nom, il vit de sa vie. Et tous deux ne font qu’un (Jn 10, 30).

C’est cette profonde intimité que Jésus nous propose, cette intériorité. Une intériorité qui désigne bien plus que les sentiments ; elle est le lieu secret où habite la vérité. Là où demeure Dieu. C’est là que Jésus nous conduit. Saint Augustin, à la recherche de Dieu, dira dans ses Confessions (III, 6, 11) cette parole célèbre : "Mais toi (Dieu), tu étais plus intime que l'intime de moi-même et plus élevé que les cimes de moi-même". C’est à cette profondeur (et, en même temps, à cette hauteur) que Jésus nous propose d’être uni à lui ; et en étant uni à lui, de l’être à son Père. C’est pourquoi il dira de nous, dans sa grande prière à son Père : "Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN" (Jn 17, 22). Voilà la mission vérita