Peur de témoigner ?

Homélie du dimanche 21 juin 2020 (Mt 10, 26-33)



Retrouvez cette page en audio



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu


En ce temps-là,

Jésus disait à ses Apôtres :

« Ne craignez pas les hommes ;

rien n’est voilé qui ne sera dévoilé,

rien n’est caché qui ne sera connu.

Ce que je vous dis dans les ténèbres,

dites-le en pleine lumière ;

ce que vous entendez au creux de l’oreille,

proclamez-le sur les toits.

Ne craignez pas ceux qui tuent le corps

sans pouvoir tuer l’âme ;

craignez plutôt celui qui peut faire périr dans la géhenne

l’âme aussi bien que le corps.

Deux moineaux ne sont-ils pas vendus pour un sou ?

Or, pas un seul ne tombe à terre

sans que votre Père le veuille.

Quant à vous, même les cheveux de votre tête sont tous comptés.

Soyez donc sans crainte :

vous valez bien plus qu’une multitude de moineaux.

Quiconque se déclarera pour moi devant les hommes,

moi aussi je me déclarerai pour lui

devant mon Père qui est aux cieux.

Mais celui qui me reniera devant les hommes,

moi aussi je le renierai

devant mon Père qui est aux cieux. »


– Acclamons la Parole de Dieu.



Homélie


“N’ayez pas peur, ne craignez pas” dit Jésus.


Il ne s’agit pas ici des inquiétudes que nous portons au quotidien : craintes par rapport aux études, craintes par rapport au travail ou à la famille… Non. Ici, l’Évangile nous parle de la peur qui saisit le croyant au moment de témoigner de sa foi et de son attachement au Christ.


C’est la crainte de paraître décalé, excessif, naïf, candide, victime de manipulation de la part de l’institution ecclésiale. Plus fondamentalement, c’est la peur d’être ridiculisé, celle d’être persécuté. Une humiliation annoncée par le Seigneur : “Vous serez détestés de tous à cause de mon nom” dit Jésus à ses disciples (Mt 10, 22).


C’est vrai. Comme c’est arrivé à Jésus, un jour le disciple sera mis en cause, il se sentira menacé. De façon violente pour certains, de façon plus sournoise mais d’autant plus incisive pour la plupart d’entre nous.


Prendre publiquement le parti de Jésus, c’est toujours s’exposer à un risque. S’afficher comme disciple de Jésus, cela sert rarement notre carrière ou nos amitiés. Parfois, cela crée des tensions ou des moqueries au sein même de nos familles.


Jésus en a conscience. Dans l’évangile, il nous parle de ces persécutions, petites ou grandes, comme la situation normale du chrétien dans le monde. Il existe peut-être des exceptions mais, globalement, nous sommes tous confrontés à la peur quand vient le moment de témoigner.


La peur du témoignage fait partie de la vie de tout croyant. Elle fait même partie de sa foi. Elle plaide en faveur de son authenticité. Un croyant sait jusqu’à quelles extrémités le témoignage de Jésus l’a conduit. Jésus a été pris d’angoisse à Gethsémani, quand il s’agissait pour lui de ne pas se démettre et de témoigner jusqu’au bout. Pour nous tous ici, ressentir la peur de témoigner, c’est participer - pour une petite part au moins - à l’angoisse de Jésus.


Parfois, il peut être bon de sentir nos peurs, pour sentir en même temps à quel point elles nous poussent dans les bras du Seigneur. Nous avons peur de l’épreuve du témoignage parce que nous aimons le Christ. Notre peur, c’est de l’abandonner ou d’être abandonné par lui.


Jésus sait tout cela. Avec beaucoup de délicatesse, Jésus nous presse de garder confiance. “Ne craignez pas” (Lc 7, 32). “Que votre coeur ne se trouble pas” (Jn 14, 1-27). “Ne vous préoccupez pas” (Lc 12, 11). Il nous invite à poser un acte de foi : “Si vous témoignez en ma faveur, le Père lui-même prendra soin de vous”. “Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice, et [le reste] vous sera donné par surcroît” (Mt 6, 33).


Ultimement, notre fidélité au nom de Jésus sera récompensée au ciel : “Rien n’est voilé qui ne sera dévoilé” dit Jésus dans l’Evangile. “Rien n’est secret qui ne sera connu”. Ce verset n’est pas une menace, c’est une promesse. C’est l’affirmation - par le Christ - que Dieu accompagne et soutient le témoignage de ses enfants. C'est l'affirmation qu’un jour, nous serons confirmés dans la vérité, au su de tous. Si nous sommes porteurs de ce que Dieu révèle, et nous le sommes, il n’y a rien à craindre, nous pouvons témoigner.


Oui, que Dieu nous donne la grâce d’être témoins de Jésus en ce monde.


Amen.


Le blog paroissial

LOGO PAROISSE couleurs transparent.gif

EGLISE CATHOLIQUE

Centre paroissial Sainte-Marie

Magny-les-Hameaux, Châteaufort,

Saint-Lambert & Toussus-le-Noble (78)

Tous droits réservés 

© Association diocésaine de Versailles