top of page

Une paroisse pour les autres

Promulgation des actions missionnaires, le 27 novembre 2022




Pour les chrétiens, le premier dimanche de l’Avent est le premier jour de l’année. Tout commence avec l’attente de la naissance de Jésus. Pour la paroisse, c’est donc une nouvelle aventure qui commence !


L’an dernier, beaucoup de paroisses du monde ont participé à une vaste consultation organisée par le pape François. Le pape voulait savoir comment devenir une église plus synodale, c’est-à-dire une église où les décisions se prennent ensemble plutôt qu’elles soient parachutées d’en haut, par un évêque ou un curé.


De notre côté, nous avons vécu quelque chose qui ressemble aussi à un synode. Nous avons réfléchi ensemble à la façon dont nous pourrions devenir une paroisse plus ouverte à ce que vivent les gens autour de nous, une paroisse qui soit vraiment au service des autres, de ceux qui ne partagent pas la vie paroissiale : soit parce qu’ils ne croient pas en Jésus, soit parce qu’ils ne nous connaissent pas ou sont empêchés de nous rejoindre.


Quand un évêque confie une paroisse à un nouveau curé, il lui explique que ses paroissiens, ce ne sont pas seulement ceux qui viennent à la messe mais tous les habitants de toutes les communes qui lui sont confiées. Et de même que Jésus est sorti du petit monde de la synagogue et des pharisiens pour aller vers d’autres personnes, nous sommes appelés à devenir une paroisse pour tous, qui rayonne du Christ et de l’Évangile bien au-delà du cadre de nos activités et de nos célébrations.


L’an dernier, vous avez été nombreux à participer à ce travail de réflexion : 151 propositions missionnaires nous sont parvenues. Avec Virginie et Tanguy Mercier et l’équipe d’animation paroissiale, nous avons terminé le travail de synthèse et j’ai la joie de vous présenter maintenant nos conclusions.


Grâce à vous, nous avons pu cibler davantage qui sont les “autres” à qui nous voulons apporter la lumière de Jésus…


● En premier lieu, vous parlez de vos voisins et voisines : ceux qui vivent à deux pas de votre appartement ou de votre maison. C’est vrai : Jésus lui-même nous demande de servir en priorité “notre prochain”, c’est-à-dire celui qui est proche de moi géographiquement. Nous avons donc retenu des actions missionnaires simples et accessibles permettant à chaque chrétien de tisser des liens et d’apporter l’espérance chrétienne dans sa propre rue. A terme, ce serait beau que dans chaque rue, les gens sachent qu’il y a un chrétien à qui il peut s’adresser et trouver le soutien de notre communauté.


● Ensuite, beaucoup de vos propositions concernent l’accompagnement des familles en deuil. Presque chaque semaine, des personnes que nous ne connaissons pas ou peu viennent chercher auprès de nous consolation et espérance. Nous leur apportons non seulement notre amitié mais le secours explicite de notre foi. Les familles en deuil, c’est le premier lieu d’évangélisation de la paroisse. Or, très peu, trop peu de paroissiens donnent de leur temps pour cette mission si importante. Il y a urgence à constituer une équipe solide autour des prêtres de la paroisse. Puissiez-vous entendre cet appel !


● Beaucoup de vos propositions concernent les personnes âgées, malades ou isolées. Qu’elles fassent ou non partie de la communauté, nous voulons resserrer les liens entre ceux qui peuvent se déplacer jusqu’à l’église et tous les autres. L’une des actions retenus consiste à diffuser la messe dominicale et aller porter la communion à ceux qui sont empêchés de nous rejoindre.


● Un autre défi missionnaire que vous soulignez beaucoup, ce sont toutes les personnes qui sont de passage dans notre belle région : les touristes, les cyclistes, les motards, les promeneurs. Nous voulons nous rendre plus proches d’eux. L’une des actions retenues consiste à ouvrir beaucoup plus largement nos églises et leur proposer un parcours de découverte spirituelle des lieux.


● Un autre public a retenu votre attention, je veux parler des prêtres du diocèse. Vous savez que depuis trois ans, des paroissiennes accueillent les prêtres qui ont besoin de temps fraternels ou de repos au prieuré de Châteaufort. Cette année, le prieuré ne désemplit pas, sans doute parce que les prêtres ont besoin de soutien en cette période difficile pour toute l’Eglise. Parmi vos propositions, nous avons retenu celles qui veulent élargir le service rendu aux prêtres du diocèse, en leur offrant notamment le soutien d’une chaîne de prière qui soit portée par nos familles.


Je ne peux pas détailler ici les trente actions concrètes que nous allons mettre en œuvre dans les mois et les années à venir. Je vous invite donc à consulter notre “livret missionnaire” à disposition dans nos églises. Il contient le détail de nos actions ainsi qu’un feuillet central que vous êtes invités à compléter et à nous remettre au plus tard avant Noël. Ce feuillet me permettra de savoir quelles actions vous intéressent et quels services vous seriez prêts à rendre. Il y a de tout : des missions à l’année, des services ponctuels, des engagements de prière… L’important, c’est que chacun se sente concerné et accepte de donner un petit peu de temps pour la mission.


C’est avec ce que vous pourrez donner de disponibilité et d’implication que deviendrons davantage une “paroisse pour tous”.


Plus d'infos

Je souhaite participer à la mission !

105 vues