Homélie du mercredi 11 novembre 2020 (Lc 17, 11-19)



Retrouvez cette page en audio



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc


En ce temps-là,

Jésus, marchant vers Jérusalem,

traversait la région située entre la Samarie et la Galilée.

Comme il entrait dans un village,

dix lépreux vinrent à sa rencontre.

Ils s’arrêtèrent à distance

et lui crièrent :

« Jésus, maître,

prends pitié de nous. »

à cette vue, Jésus leur dit :

« Allez vous montrer aux prêtres. »


En cours de route, ils furent purifiés.

L’un d’eux, voyant qu’il était guéri,

revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix.

Il se jeta face contre terre aux pieds de Jésus

en lui rendant grâce.

Or, c’était un Samaritain.

Alors Jésus prit la parole en disant :

« Tous les dix n’ont-ils pas été purifiés ?

Les neuf autres, où sont-ils ?

Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger

pour revenir sur ses pas

et rendre gloire à Dieu ! »

Jésus lui dit :

« Relève-toi et va :

ta foi t’a sauvé. »


– Acclamons la Parole de Dieu.



Homélie


Je me suis dit que les dix lépreux avaient eu une très bonne idée d’aller voir Jésus (c’est l’idée qu’ont eue aussi Zachée et Nicodème). Ça peut nous donner des idées à nous aussi, je pense ! Aller voir Jésus.

Chacun peut décider d’aller voir Jésus. Rien ne l’en empêche.

Et chacun peut trouver la manière de le faire. Selon son cœur.


Aller voir Jésus. Le texte de St Luc dit plus précisément que les 10 lépreux « vinrent à la rencontre » de Jésus.

La rencontre, revoilà le mot ! J’en parlais dimanche dernier à propos de la parabole des 10 jeunes filles sages ou insensées (en Mt 25).

Elles s’étaient toutes endormies et, « au milieu de la nuit, il y eut un cri : 'Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre'. »

Aujourd’hui, une nouvelle fois, la rencontre apparaît donc comme capitale dans la vie de ces dix hommes ; et, en particulier, leur rencontre avec Jésus.


Ils sont donc partis à sa rencontre… C’est une bonne idée, je l’ai déjà dit.

Mais plus profondément, ils ont eu raison de croire que Jésus pourrait faire quelque chose pour eux. C’est d’ailleurs pour cette raison, sans doute, qu’ils se sont mis en route.

Mais ensuite : ils ont eu aussi raison de croire à sa parole, de l’écouter, et de faire ce qu’il demandait : « Allez vous montrer aux prêtres ».

Ils y sont allés.

Ils ont été guéris.


L’Evangile ne cesse de le répéter : il faut croire et c’est tout.

Je dirais : il faut oser croire.

Oser penser que Jésus peut quelque chose pour moi, pour nous. Ça va au-delà de la raison !

Crois seulement, dit Jésus à Jaïre.

Sa fille venait de mourir ! Crois seulement.


Croire, c’est gratuit, c’est simple, c’est efficace, c’est l’œuvre de Dieu et c’est sans conditions.


Alors, pourquoi ne pas faire comme ces lépreux :

aller à la rencontre de Jésus ;

lui dire en vérité : « Jésus, prends pitié de moi » ;

et puis l’écouter nous dire : « va »… Même si cela nous paraît étrange !


Aux lépreux, il leur a dit : « Allez vous montrer aux prêtres. »

C’est en chemin que les dix lépreux seront purifiés et guéris !

Il faut donc aller.

Jésus dira à Pierre : « Avance au large, et jetez vos filets pour la pêche ».

Ils n’avaient rien pris de toute la nuit !

Pierre ira au large et la pêche sera considérable.


La rencontre et la foi. Voilà ce qui nous met en route. Voilà ce qui change nos vies.


Les dix lépreux n’ont pas été tout de suite guéris parce que Jésus n’est pas un magicien, et que le temps de Dieu n’est pas le nôtre. Mais, à travers ce récit, nous comprenons que Dieu entend, qu’il a soin de nous, qu’il répond toujours à nos prières quand le temps est venu…


Le reconnaîtrons-nous ?

Reviendrons-nous vers Jésus pour lui dire « merci » ?


Amen.


82 vues

Le blog paroissial

EGLISE CATHOLIQUE

Centre paroissial Sainte-Marie

Magny-les-Hameaux, Châteaufort,

Saint-Lambert & Toussus-le-Noble (78)

Tous droits réservés

© Association diocésaine de Versailles