Le point sur les mesures sanitaires




Depuis le début de la crise sanitaire, les règles d’hygiène sont décidées selon un protocole bien établi. Le ministère de la santé consulte le corps médical et convient des mesures à prendre dans tous les corps de la société : magasins, entreprises, voie publique, écoles mais aussi lieux de culte. En ce qui concerne les paroisses, le préfet et l’évêque conviennent ensuite de l’adaptation de ces mesures aux spécificités du culte catholique.


Les mesures sanitaires ont beaucoup varié ces dernières années, allant de la restriction la plus totale (l’absence de culte) à l’assouplissement que nous connaissons aujourd’hui. Depuis le 14 mars et jusqu’à ce que nous soient données de nouvelles instructions, la préfecture et le diocèse n’imposent plus aucune mesure sanitaire. Cette décision peut étonner, surtout dans le contexte actuel : celui de la reprise de la propagation de la Covid. En effet, le taux actuel de reproduction du virus est aujourd’hui de 1,29 (élevé quoiqu’en baisse) et le taux d’incidence est à 591 (très élevé et encore en hausse). Pour autant, nous ne sommes pas dans la même situation qu’au début de la crise sanitaire. Si les nouveaux variants se transmettent de plus en plus facilement, ils perdent aussi en virulence au fil du temps, ce qui se traduit aujourd’hui par une tension hospitalière maîtrisée et un nombre de cas graves ou de décès sans comparaison aucune avec le début de la crise sanitaire.


Tout le monde ne partage pas cet optimisme et quoi qu’il en soit de l’analyse et du jugement de la préfecture et du diocèse sur la question, il m’a semblé prudent de continuer à proposer du gel hydro-alcoolique à l’entrée de l’église, lors de l’usage des paniers de quête connectés et au moment de donner la communion. Le risque de transmission de maladies étant plus important quand on reçoit la communion à la bouche, l’usage dans notre paroisse est que les personnes concernées communient en fin de procession. Ce petit effort contribue à un climat serein au sein de notre communauté. Ne soyez donc pas étonnés que des messages de sensibilisation soient faits à l’église de temps à autre. Par ailleurs, sachez que les personnes dont la santé est plus fragile peuvent demander à ne recevoir l’hostie qu’après une nouvelle utilisation du gel, à tout moment.


Récemment, la demande m’a été faite de communiquer sur la question des mesures sanitaires ; je tenais à l’honorer dans cet édito. Si des inquiétudes demeurent, l’équipe d’animation paroissiale et moi-même restons à votre écoute. Merci à tous pour votre patience, votre gentillesse et votre compréhension.


Bon dimanche et bonne semaine à tous !



 

Source : covidtracker.fr

117 vues

Le blog paroissial

Favicon