Lumière cachée, manifestée

Homélie du jeudi 30 janvier 2020 (Mc 4, 21-25)



“Rien n’est caché, sinon pour être manifesté.

Rien n’a été gardé secret, sinon pour venir à la clarté.”


On fait souvent une lecture moralisante de ce verset. Comme si Jésus faisait ici allusion au péché : “si tu caches ton péché aux yeux des hommes, tu ne peux le cacher aux yeux de Dieu et tes oeuvres de péché finiront par éclater au grand jour”.


Ce n’est pas du tout le message que Jésus cherche à faire passer ici. Ce qui est “caché”, au moins pour un temps, c’est la lumière du Christ ressuscité.


En nous brille la lumière du Christ ressuscité. Nous sommes animés d’une vie nouvelle, divine, éternelle. Mais on peut lire dans la lettre aux Colossiens que cette lumière “reste cachée avec le Christ en Dieu” (Col 3, 3).


Indépendamment de notre capacité à rayonner de l’évangile, la lumière de Dieu reste donc cachée aux yeux de beaucoup. Pourquoi ? “Parce que nous sommes passés par la mort” poursuit la lettre aux Colossiens. La lumière de l’Évangile que Dieu a déposée en nous n’a pas fait de nous des hommes et des femmes puissants ou éblouissants. Au contraire, elle travaille à faire de nous des humbles et des pauvres.


Ainsi, “La puissance de Dieu donne toute sa mesure dans la faiblesse” (2Co 12, 9). Et la lumière de l’Évangile, “nous la portons comme dans des vases d’argile” (2Co 4, 7). Voilà pourquoi la lumière de Jésus en nous reste “cachée aux sages et aux savants” bien qu’elle soit “révélée aux tout petits” (Lc 10, 21).


Quand Jésus dit de la lampe qu’elle n’a pas été apportée pour être mise sous le boisseau, il parle de chacun de nous. Si le Christ est la lumière, nous sommes les lampes. Des lampes qui n’ont pas vocation à rester cachées sous un lit ou dans un pot.


La lumière de l’Évangile, bien qu’elle reste inaccessible aux yeux des sages et des savants, doit pouvoir briller au profit des plus petits, qui sont disposés à la reconnaître.


“Rien n’est caché, sinon pour être manifesté”...

Ce n’est pas notre péché dont il s’agit. Mieux vaut au contraire que rien ni personne ne manifeste le péché ! Ce qui doit être manifesté, c’est notre grand coeur, notre compassion, notre patience, notre amitié fidèle.


Que Dieu nous aide à y parvenir.


Amen.


8 vues

Le blog paroissial

LOGO PAROISSE couleurs transparent.gif

EGLISE CATHOLIQUE

Centre paroissial Sainte-Marie

Magny-les-Hameaux, Châteaufort,

Saint-Lambert & Toussus-le-Noble (78)

Tous droits réservés 

© Association diocésaine de Versailles