Homélie du 1er dimanche de l’Avent (Mt 24, 37-44)



Si je vous demandais ce que c’est qu’être chrétien, vous me répondriez probablement : "c’est croire en Jésus-Christ, c’est aimer son prochain, c’est obéir aux commandements…"

C’est vrai tout cela. Mais c’est incomplet. Il manque quelque chose d’essentiel.

Qui penserait à ajouter : “être chrétien, c’est veiller” ?


Le cardinal Newman disait dans l’un de ses plus beaux sermons : “Nous ne devons pas seulement croire, mais veiller ; pas seulement craindre mais veiller ; pas seulement aimer mais veiller ; pas seulement obéir mais veiller”.


Pour un chrétien, veiller est tout aussi important que croire, aimer ou obéir. Peut-être même plus important ! Newman disait encore : “Les vrais chrétiens, quels qu’ils soient, veillent. Les chrétiens inconséquents ne veillent pas.”


Et s’il fallait retenir un seul mot de cet évangile, ce serait encore le mot “veiller”. Jésus nous demande de “veiller”... Mais comprenons-nous ce que Jésus entend par là ?


Cela touche à la vocation fondamentale de la communauté chrétienne au coeur du monde. Nous sommes des “veilleurs” à double titre : au regard de Dieu et au regard des hommes.


Être veilleur au regard de Dieu, c’est prier pour son retour. Nous sommes les héritiers d’une promesse : celle du retour en gloire de Jésus. Nous sommes le petit peuple qui prie, au nom de l’humanité tout entière, pour que le Christ achève son oeuvre et transfigure ce monde en le baignant de son amour.


Être veilleur au regard des hommes, c’est veiller sur chacun de nos frères. Car tant que le retour du Christ se fait attendre - et il se fait attendre - nous avons le devoir de prendre soin de nos frères, au nom de Jésus.


Si quelqu’un nous demandait demain ce que c’est que d’être chrétien, voilà ce que nous pourrions lui répondre : “Nous guettons le retour de Jésus, nous prions le Père pour qu’il revienne au plus vite, pour nous sauver définitivement de tout mal. Et en attendant, nous veillons sur chacun de nos frères, comme il nous l’a montré et comme il nous a demandé de le faire après lui”.


Frères et soeurs, le temps de l’Avent nous est donné pour reprendre ainsi conscience de notre vocation première. D’abord et avant tout, nous sommes “veilleurs”. Tout part de là. C’est parce que nous veillons le retour de Jésus que nous sommes des hommes qui croient, aiment, espèrent et obéissent.


Je vous propose maintenant une démarche concrète pour ce temps de l’Avent. Il s’agit de prendre chaque soir quelques minutes de veille, pour demander au Père le retour en gloire de son Fils, pour lui demander aussi de nous aider à bien prendre soin de nos frères en ce monde. Je vous donne maintenant ce livret de prière. Il contient pour chaque soir de la semaine une prière à dire en famille, ou une prière à dire seul ou en couple. N’hésitez pas à en prendre au moins deux par foyer, plus s’il le faut, pour que tous puissent prier facilement.


J’aurais pour ma part beaucoup de joie à prier chaque soir en me sachant en communion avec vous tous, où que vous soyez. Et quand nous célébrerons Noël, nos coeurs seront pétris par cette prière quotidienne, nous serons vraiment ces “veilleurs” que Dieu veut pour le monde.


Amen.


13 vues

Le blog paroissial

LOGO PAROISSE couleurs transparent.gif

EGLISE CATHOLIQUE

Centre paroissial Sainte-Marie

Magny-les-Hameaux, Châteaufort,

Saint-Lambert & Toussus-le-Noble (78)

Tous droits réservés 

© Association diocésaine de Versailles