La grenouille et le boeuf

Homélie du mercredi 29 avril 2020 (Mt 11, 25-30)



Retrouvez cette page en audio



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu


En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler. Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. » – Acclamons la Parole de Dieu.



Homélie


Autrefois, j’ai eu la joie d’accompagner des jeunes qui se préparaient au ministère de prêtre, et je pense aujourd’hui à eux en écoutant la prière de Jésus : “Père, c’est formidable, tu as préféré te cacher aux sages et aux savants et tu t’es révélé aux tout-petits” ! Une page d’évangile qui passe mal quand après avoir terminé ses études profanes, on embraye sur six à huit ans de séminaire… Alors, ne nous méprenons pas, cet évangile ne veut pas déprécier les efforts et les talents de ceux qui travaillent à devenir sages et savants. Cet évangile ne veut pas déprécier la connaissance car Dieu lui-même se présente comme le logos, la Parole, la sagesse par excellence. Et s’il a donné quelques neurones aux séminaristes, c’est bien pour qu’ils les mettent à profit jusqu’à tenir sur leur Créateur un propos cohérent voire élogieux. La sagesse et la connaissance sont des vertus qu’il est bon d’ambitionner. Ce qui paraît sévère dans cet évangile, c’est que Dieu le Père choisisse délibérément de se cacher à leurs yeux. Pourquoi ? Allez savoir, nous n’en saurons rien. “Père, tu l’as voulu ainsi” dit Jésus. Il ajoute quand même “dans ta bienveillance”. Il n’y a donc aucune intention de nuire de la part du Père. Sa bienveillance est bel est bien présente et elle est donnée à tous dans cet évangile, qu’on nous reconnaisse ou non l’étoffe d’un sage ou d’un savant. Il s’agit simplement là d’une préférence. Le coeur du Père incline non vers les puits de science mais vers ceux qui n’ont pas le verbe facile. Peut-on lui en vouloir ? Nous savons bien, depuis le temps, que les préférences de Dieu ne sont pas celles des hommes. Et même si le bon Dieu nous a donné la grâce de quelque sagesse, nous ne pouvons que nous réjouir de voir que notre Père des Cieux regarde d’abord vers celles et ceux qui n’ont pas reçu autant. C’est pour tous une bonne nouvelle, car il est toujours un moment de notre vie ou un domaine de notre existence où nous sommes ce pauvre-là, cet homme sans sagesse ni intelligence, sans lumière intérieure ni soutien extérieur. Que Dieu se révèle à nous dans ces circonstances pénibles, cela me convient bien. C’est à ce moment là que j’ai le plus besoin de lui. Et je prie même pour que mes pauvres appuis ne me tiennent pas à distance de Dieu et de son secours. La vérité, c’est que nous sommes ces tout-petits dont le Seigneur prend soin, inlassablement. Si nous pouvions épargner au Bon Dieu de nous pavaner devant Lui comme une grenouille qui cherche à se faire plus grosse que le boeuf, ce serait aussi bien. En attendant, qu’il se cache, le Seigneur, oui, qu’il se cache ! Amen.

42 vues

Le blog paroissial

LOGO PAROISSE couleurs transparent.gif

EGLISE CATHOLIQUE

Centre paroissial Sainte-Marie

Magny-les-Hameaux, Châteaufort,

Saint-Lambert & Toussus-le-Noble (78)

Tous droits réservés 

© Association diocésaine de Versailles