La plus haute exigence de l'Evangile

Lc 6, 27-38. Homélie du jeudi 12 septembre 2019.



L’amour des ennemis, c’est à mon sens la plus haute exigence de l’Évangile.

Je ne vois rien de plus difficile. Cela nous est a priori inaccessible, cela semble hors du champ de nos capacités humaines.


Quand l’autre nous répugne, on ne comprend pas même en quoi pourrait consister le fait de l’aimer. Aussi, Jésus précise. Aimer son bourreau, c’est trois choses :


  • lui faire du bien,

  • lui souhaiter du bien,

  • prier pour lui.


Pour y parvenir, nous avons besoin de changer de paradigme. Notre habitude, c’est de donner en retour : l’amour pour l’amour, le mépris pour le mépris, la haine pour la haine. Avant de nous laisser évangéliser, nous sommes tous les adeptes de la loi du talion. Nous rendons le mal pour le mal, la violence pour un oubli, l’agressivité pour un manque d’égards. Nous sommes égalitaristes. Donnant-donnant. Un donné pour un reçu. Et rien pour rien.


Le premier pas vers la guérison, c’est de reconnaître cet état de fait. Puis s’offre à nous un nouveau style de vie, un regard nouveau sur les évènements et les personnes. Il s’agit d’inverser nos réflexes ordinaires et d’apprendre la gratuité. “Faites du bien sans rien attendre en retour” dit Jésus. En d’autres termes, soyez toujours à l’initiative du bien. Que votre amour se donne toujours en premier. Soyez comme la source qui ne s’inquiète pas de la façon dont son eau sera reçue. C’est ainsi que procède l’amour de Dieu. Il est toujours donné. Invariablement.


Étonnamment, Jésus ose parler de récompense après nous avoir invité à la gratuité : “Votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, car il est bon, lui, pour les ingrats et les méchants". S’il y a récompense, où est la gratuité ?


La gratuité demeure entière, car la récompense dont parle Jésus n'est pas un un nouvel avoir, mais un supplément d'être. La “récompense”, c’est de devenir les fils du Très-Haut, c’est à dire de ressembler de plus en plus à notre Père des cieux. Cette ressemblance n'est pas une récompense à laquelle nous pourrions renoncer mais le sens et le but de notre vie sur terre. C'est même l'amorce en nous de la vie éternelle.


Amen.


25 vues

Le blog paroissial

LOGO PAROISSE couleurs transparent.gif

EGLISE CATHOLIQUE

Centre paroissial Sainte-Marie

Magny-les-Hameaux, Châteaufort,

Saint-Lambert & Toussus-le-Noble (78)

Tous droits réservés

© Association diocésaine de Versailles