La mission du roi

Homélie du dimanche 20 novembre 2022 (Lc 23, 35-43)




Évangile de Jésus Christ selon saint Luc


En ce temps-là,

on venait de crucifier Jésus,

et le peuple restait là à observer.

Les chefs tournaient Jésus en dérision et disaient :

« Il en a sauvé d’autres :

qu’il se sauve lui-même,

s’il est le Messie de Dieu, l’Élu ! »

Les soldats aussi se moquaient de lui ;

s’approchant, ils lui présentaient de la boisson vinaigrée,

en disant :

« Si tu es le roi des Juifs,

sauve-toi toi-même ! »


Il y avait aussi une inscription au-dessus de lui :

« Celui-ci est le roi des Juifs. »

L’un des malfaiteurs suspendus en croix

l’injuriait :

« N’es-tu pas le Christ ?

Sauve-toi toi-même, et nous aussi ! »

Mais l’autre lui fit de vifs reproches :

« Tu ne crains donc pas Dieu !

Tu es pourtant un condamné, toi aussi !

Et puis, pour nous, c’est juste :

après ce que nous avons fait,

nous avons ce que nous méritons.

Mais lui, il n’a rien fait de mal. »

Et il disait :

« Jésus, souviens-toi de moi

quand tu viendras dans ton Royaume. »

Jésus lui déclara :

« Amen, je te le dis :

aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. »


– Acclamons la Parole de Dieu.



Homélie


C’est donc aujourd’hui, le dernier dimanche de l’année liturgique, jour du dévoilement final de la Bonne Nouvelle, jour que nous fêtons Jésus, Christ Roi de l’univers !


Le roi : quelle est sa mission ? c’est celui qui a été choisi pour être serviteur de son peuple.

Le service qu’il a à rendre, sa mission, c’est de protéger, rassembler ses sujets et les défendre contre les ennemis. Auprès de lui nous espérons la victoire. Il est garant de la paix.

Serviteur, il est aussi « berger », c'est-à-dire celui qui prend soin, qui guérit, qui accompagne. Le bon berger reste fidèle à sa mission.


Tel est Jésus, et plus encore puisqu’il donne sa vie pour ses brebis.

« Comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes » dit Jésus (Mt 23, 37), comme un berger rassemble ses brebis, Jésus, le Christ, veut rassembler tous les hommes, des plus grands jusqu’aux plus petits, pour les délivrer des forces du mal, pour les sauver de la mort. Il veut « rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés » (Jn 11, 52), « les mauvais comme les bons ». (Mt 22, 10)

Il est le berger qui aime ses brebis.

Il est le roi qui fait alliance avec chacun de ses sujets.

Il est aussi la « porte » par laquelle on passe pour trouver le repos et la paix.


C’est pourquoi le Livre de l’Apocalypse proclame que Jésus est digne de recevoir « divinité, sagesse et force ». (Apo 5, 12).

A lui la gloire. A nous la paix, grâce à lui.

Il est vraiment notre Roi, Pilate l’avait dit, il l’avait prédit en écrivant sur le bois de la croix : « Voici le Roi des juifs ».


Jésus est celui qui guide l’homme sur les chemins de l’espérance.

Celui qui apporte la vie à celui qui vient se désaltérer à la source de sa Parole.

En nous aimant, il nous a rendus capables d’aimer comme il nous a aimés.

Il est celui qui libère l’homme de toute entrave, de la mort et du péché.

Avec lui nous n’avons plus peur, et quelle joie de nous retrouver à ses côtés, de demeurer dans sa maison ou de l’inviter dans la nôtre. Quel bonheur d’être son ami et de faire « corps » avec lui.


Oui, reconnaissons-le comme notre Roi et nous serons sauvés.

C’est ce que nous avons confessé à notre baptême.

Il a fait alliance avec nous.

Comme lui, soyons des « serviteurs fidèles ». Il nous donnera sa joie.

Il nous a arrachés « au pouvoir des ténèbres » dit l’hymne aux Colossiens (Col 1, 12-20), « il nous a placés dans son Royaume » auprès de Dieu pour être avec lui « dans le Paradis ».

Il intercède pour nous auprès de son Père (Rm 8, 34)

Par le sang de sa croix, il a « fait la paix (…), la paix pour tous les êtres sur la terre et dans le ciel ».

La création tout entière trouve en lui sa plénitude.

C’est lui le Roi de l’Univers. Fêtons-le.


Amen.


36 vues

Le blog paroissial

Favicon