L'Evangile est compassion

Homélie du dimanche 14 février 2021 (Marc 1, 40-45)




Évangile de Jésus Christ selon saint Marc


En ce temps-là,

un lépreux vint auprès de Jésus ;

il le supplia et, tombant à ses genoux, lui dit :

« Si tu le veux, tu peux me purifier. »

Saisi de compassion, Jésus étendit la main,

le toucha et lui dit :

« Je le veux, sois purifié. »

À l’instant même, la lèpre le quitta

et il fut purifié.

Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt

en lui disant :

« Attention, ne dis rien à personne,

mais va te montrer au prêtre,

et donne pour ta purification

ce que Moïse a prescrit dans la Loi :

cela sera pour les gens un témoignage. »

Une fois parti,

cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle,

de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville,

mais restait à l’écart, dans des endroits déserts.

De partout cependant on venait à lui.


– Acclamons la Parole de Dieu.



Homélie


Nous sommes toujours au début de l’Evangile de Marc, chapitre 1.

Partout l’enseignement de Jésus fait autorité, nous a-t-on déjà dit.

« De partout on vient à lui. »

Aujourd’hui, voici le cas d’un lépreux qui « vient auprès de Jésus ».


Ce qui retient particulièrement mon attention dans ce petit passage d’Evangile, c’est le fait qu’on nous dise que Jésus est « saisi de compassion ».

Un lépreux vient auprès Jésus. A genoux, il le supplie. Et Jésus, saisi de compassion, le touche…

Voilà ce que nous dit l’Evangile de ce jour. Il nous parle de « compassion ».


Donc, depuis son baptême, Jésus ne cesse d’annoncer la Bonne Nouvelle de l’Evangile : à Capharnaüm et dans toute la région de Galilée.

Et, avec ce lépreux, il continue donc de le faire. C’est même pour cela qu’il est « sorti », vient-il d’expliquer à ses disciples au verset précédent (Mc 1, 38) !


Saint Marc nous donne donc un exemple parmi bien d’autres de ce qu’est l’annonce de la Bonne Nouvelle avec Jésus. Il nous raconte l’Evangile de Jésus-Christ Fils de Dieu.