L'Esprit qui donne Vie

Homélie du dimanche 28 juin 2020 (Lc 4, 14-22)



Retrouvez cette page en audio



Évangile de Jésus-Christ selon Saint Luc


Lorsque Jésus, dans la puissance de l’Esprit, revint en Galilée, sa renommée se répandit dans toute la région. Il vint à Nazareth, où il avait été élevé.

Selon son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat,

et il se leva pour faire la lecture. On lui remit le livre du prophète Isaïe.


Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit :

“L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés, annoncer une année favorable accordée par le Seigneur.”


Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit. Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui. Alors il se mit à leur dire :

“Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre.”


Tous lui rendaient témoignage et s’étonnaient des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche. Ils se disaient : “N’est-ce pas là le fils de Joseph ?”


- Acclamons la Parole de Dieu



Homélie


Chers catéchumènes,

Chers confirmands,


En ce jour où Dieu vous fait le don de la puissance de son Esprit Saint, vous avez choisi de nous faire entendre l’évangile où Jésus s’exclame : “L’Esprit du Seigneur est sur moi parce qu’il m’a consacré par l’onction”.


En entendant à l’instant ces paroles, peut-être avez-vous pensé : “Aujourd’hui, c’est mon tour ! De même que Jésus a été plongé dans les eaux du baptême, de même qu’il a été marqué par l’onction, moi aussi je vais recevoir ce que Jésus a reçu.

Comme lui, je serai habité par la puissance de l’Esprit. A mon tour je pourrai porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs la libération, dire aux aveugles qu’ils retrouveront la vue et remettre en liberté les opprimés” !


C’est vrai. Jésus lui-même a dit : “Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes !” (Jn 14, 12). Être plongé dans les eaux du baptême, recevoir le don de l’Esprit, communier à sa Vie, c’est être rendu capable de grandes choses, à l’imitation du Christ. Et à n’en pas douter, par la grâce de Dieu, vous serez des témoins radieux de l’Évangile.


Pour autant, notre plus grande joie ce n’est pas que nous soyons baptisés, eucharistiés et confirmés… Notre plus grande joie, c’est que le Christ le soit.


Le Christ est baptisé. Cela veut dire qu’il est passé de la mort à la vie pour que nous ayons la vie.

Le Christ est eucharistié. Cela veut dire qu’il s’est donné en nourriture pour que nous soyons rassasiés.

Le Christ est confirmé. Cela veut dire que sa vie a été entièrement consacrée à notre salut.


Voilà la bonne nouvelle qui transporte de joie la foule venue écouter Jésus. Cette foule nous ressemble. Elle est faite de pauvres, de captifs, d’aveugles et d’opprimés. Elle est faite d’hommes et de femmes qui ont trouvé en Jésus leur sauveur.


Pour ma part, j’ai reçu très jeune la grâce de la foi. L’existence de Jésus et la réalité de son amour a toujours été pour moi une évidence. En revanche, il m’a fallu beaucoup de temps avant de reconnaître en Jésus mon Sauveur. Pour que je reconnaisse en Jésus mon sauveur, il a fallu que je ressente d’abord le besoin d’être sauvé. Que je dise à Jésus dans ma prière : “Oui, je le reconnais, sans toi ma vie est comme un champ de ruines”.


Aujourd’hui, je me sais dépendant en tout de la grâce de Dieu et du salut offert en Jésus-Christ. Et je m’émerveille de retrouver cette disposition de coeur et d’âme chez de nombreux catéchumènes et confirmands adultes.


Vous venez au Christ parce que vous croyez qu’il est le seul à pouvoir vous donner la vie, le pain, le salut.

Vous rejoignez une communauté croyante parce que vous vous sentez bien au milieu d’hommes et de femmes qui, comme vous, disent avoir besoin du Seigneur non pas de façon accessoire mais nécessaire.


“Vois !” dit Jésus. “Je mets aujourd’hui devant toi ou bien la vie et le bonheur, ou bien la mort et le malheur. [...] Je mets devant toi la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie !” (Dt 30, 15.19).


Vous avez choisi ! Vous avez choisi la Vie. Par le baptême, vous allez renaître. Par la confirmation, vous serez consacrés. Par l’Eucharistie, vous serez nourris. Que Dieu vous bénisse et qu’il vous donne d’être plus que jamais les témoins rayonnants de son amour.


Amen.


62 vues

Le blog paroissial

LOGO PAROISSE couleurs transparent.gif

EGLISE CATHOLIQUE

Centre paroissial Sainte-Marie

Magny-les-Hameaux, Châteaufort,

Saint-Lambert & Toussus-le-Noble (78)

Tous droits réservés

© Association diocésaine de Versailles