top of page

Homélie du mercredi 30 novembre 2022 (Mt 4, 18-22)




Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu


En ce temps-là,

comme Jésus marchait le long de la mer de Galilée,

il vit deux frères,

Simon, appelé Pierre,

et son frère André,

qui jetaient leurs filets dans la mer ;

car c’étaient des pêcheurs.

Jésus leur dit :

« Venez à ma suite,

et je vous ferai pêcheurs d’hommes. »

Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.


De là, il avança et il vit deux autres frères,

Jacques, fils de Zébédée,

et son frère Jean,

qui étaient dans la barque avec leur père,

en train de réparer leurs filets.

Il les appela.

Aussitôt, laissant leur barque et leur père,

ils le suivirent.


– Acclamons la Parole de Dieu.



Homélie


Cet évangile me laisse toujours dubitatif. Entre le moment où j’ai commencé à réfléchir à devenir prêtre et le moment où j’ai compris que c’était bien un appel du Seigneur : 5 ans. Ensuite, il m’a fallu 4 ans pour être prêt à m’engager à vie à la suite de Jésus dans le sacerdoce. Alors quand André, Simon, Jacques et Jean abandonnent tout sur une parole du Christ, cela me laisse rêveur.


En fait, je crois qu’on ne devient pas disciple de Jésus comme ça, sur un coup de tête. Quand on lit l’évangile selon Saint Jean, on apprend qu’André a longtemps été le disciple de Jean-Baptiste. Jean-Baptiste a travaillé le cœur d’André et l’a préparé à sa rencontre avec Jésus. C’est seulement quand il fut prêt qu’André est parti vers Jésus pour “voir où il demeurait” (Jn 1, 37-39).


Quand on pense à d’autres conversions apparemment subites, comme celle de Paul sur le chemin de Damas, il y a toujours de la place pour une lente préparation des cœurs. Pour Paul, ce fut auprès de son maître Gamaliel.


Et quand André ou Paul ou d’autres rencontrent enfin Jésus, il faut encore du temps avant de parvenir à la pleine expression de la foi. Les apôtres mettront du temps avant de reconnaître que Jésus est le Messie. Paul devra passer du temps en compagnie d’Ananie pour comprendre qui il a rencontré sur le chemin de Damas.


Dans tous les cas, c’est véritablement l’intimité partagée avec le Christ qui nous permet un jour de dire : “Jésus, je te connais, j’ai foi en toi, tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant”. Le temps de l’Avent est le temps de l’intimité avec Jésus. Un temps joyeux où nous partageons avec Isaïe, Jean-Baptiste et Marie l’attente de la venue de Jésus en nous.


Demain soir, je vous invite à rejoindre l’église Sainte-Marie pour vivre un temps de veillée dont le thème sera précisément : “vivre dans l’intimité avec le Christ”. Après une prière commune et un partage à deux ou trois, nous écouterons un enseignement puis resterons en adoration devant le Saint Sacrement quelques instants.


C’est ainsi, en prenant le temps de nous poser et de nous reposer en Dieu, que notre intimité avec Jésus va grandir et qu’il nous sera plus facile, demain, de le suivre sur tous ses chemins et de répondre à ses appels.


Amen.


48 vues