Il est encore temps

Homélie du lundi 6 avril 2020 (Jn 12, 1-11)




Évangile de Jésus Christ selon saint Jean


Six jours avant la Pâque, Jésus vint à Béthanie où habitait Lazare, qu’il avait réveillé d’entre les morts. On donna un repas en l’honneur de Jésus. Marthe faisait le service, Lazare était parmi les convives avec Jésus. Or, Marie avait pris une livre d’un parfum très pur et de très grande valeur ; elle répandit le parfum sur les pieds de Jésus, qu’elle essuya avec ses cheveux ; la maison fut remplie de l’odeur du parfum. Judas Iscariote, l’un de ses disciples, celui qui allait le livrer, dit alors : « Pourquoi n’a-t-on pas vendu ce parfum pour trois cents pièces d’argent, que l’on aurait données à des pauvres ? » Il parla ainsi, non par souci des pauvres, mais parce que c’était un voleur : comme il tenait la bourse commune, il prenait ce que l’on y mettait. Jésus lui dit : « Laisse-la observer cet usage en vue du jour de mon ensevelissement ! Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous, mais moi, vous ne m’aurez pas toujours. » Or, une grande foule de Juifs apprit que Jésus était là, et ils arrivèrent, non seulement à cause de Jésus, mais aussi pour voir ce Lazare qu’il avait réveillé d’entre les morts. Les grands prêtres décidèrent alors de tuer aussi Lazare, parce que beaucoup de Juifs, à cause de lui, s’en allaient, et croyaient en Jésus. – Acclamons la Parole de Dieu.



Homélie


Lundi. Nous voici donc tout à fait entrés dans cette grande semaine sainte. Nous l’attendions depuis 40 jours ! Mais comment allons-nous la vivre ?

Le texte de l’onction de Jésus à Béthanie qui nous est proposé aujourd’hui relate justement un événement qui a eu lieu 6 jours avant la Pâque. Et nous sommes à 6 jours de Pâques ! Les différents personnages semblent nous inviter à réfléchir à la manière dont nous souhaitons vivre cette dernière étape vers Pâques, car il n’est pas encore trop tard pour nous y préparer.

Regardons donc ces personnages. Lequel nous inspire-t-il davantage ? Marthe, elle, elle a choisi le service. Quel service pourrai-je rendre… ?


Lazare, lui, opte pour l’accueil des convives. On est chez lui. Et le repas offert est "un dîner en l’honneur" de Jésus qui vient de le "relever d’entre les morts" (Jn 11, 1-45). Il veut faire honneur à Jésus. Le remercier. Et pour cela, il a choisi de l’inviter à un repas. Comment vais-je remercier celui qui m’a relevé, celle qui m’a réconforté ?

Marie, quant à elle, ose un geste fou, "inhabituel", pour manifester à Jésus son amour et sa reconnaissance. Et moi, oserai-je dire l’amour que je porte à tel ou tel ?

Judas, lui, ne voit pas du tout les choses de cette façon. Il parle des pauvres. Mais on nous dit qu’en fait, c’est à lui qu’il pense d’abord ! Saurai-je débusquer mes égoïsmes et faire la vérité en moi-même ?

Jésus, à quelques jours de sa passion, interprète le geste de Marie comme une annonce prochaine de sa mort. Lui, il se prépare à vivre le grand "passage". Il apprécie le geste de Marie.

Une foule de Juifs viennent simplement pour voir Lazare et Jésus. Des curieux ?


Quant aux chefs des prêtres, ils poursuivent leur dessein de mort et décident "de tuer aussi Lazare". Vais-je continuer à poursuivre certains de mes desseins ? Jalousie, rancœur…

Alors, quelle va être mon attitude ? A quoi vais-je être attentif cette semaine pour entrer plus avant dans "la Grande Semaine", comme disent les orthodoxes ? Vendredi dernier, le pape nous encourageait à célébrer ces fêtes pascales "d’une manière vraiment inhabituelle", c’est-à-dire en manifestant encore plus "le message de l’Évangile, celui de l’amour sans limite de Dieu". Vais-je répondre à son attente ?


Amen.


47 vues

Le blog paroissial

LOGO PAROISSE couleurs transparent.gif

EGLISE CATHOLIQUE

Centre paroissial Sainte-Marie

Magny-les-Hameaux, Châteaufort,

Saint-Lambert & Toussus-le-Noble (78)

Tous droits réservés 

© Association diocésaine de Versailles