En ce temps de vacances, découvrons la lettre signée du pape François sur la fraternité et l'amitié sociale. C’est le 3 octobre 2020 que le pape François a signé l'encyclique Fratelli Tutti depuis Assise, où se trouve la tombe de Saint François.




« Fratelli tutti, écrivait saint François d’Assise, en s’adressant à tous ses frères et sœurs, pour leur proposer un mode de vie au goût de l’Évangile. [...] Ce saint de l’amour fraternel, de la simplicité et de la joie, qui m’a inspiré l’écriture de l’encyclique Laudato si’, me pousse cette fois-ci à consacrer la présente nouvelle encyclique à la fraternité et à l’amitié sociale ». « Les questions liées à la fraternité et à l’amitié sociale ont toujours été parmi mes préoccupations. [...] J’ai voulu recueillir dans cette encyclique beaucoup de ces interventions en les situant dans le contexte d’une réflexion plus large. En outre, si pour la rédaction de Laudato si’ j’ai trouvé une source d’inspiration chez mon frère Bartholomée, patriarche orthodoxe qui a promu avec beaucoup de vigueur la sauvegarde de la création, dans ce cas-ci, je me suis particulièrement senti encouragé par le grand iman Ahmad Al-Tayyeb que j’ai rencontré à Abu Dhabi pour rappeler que Dieu “a créé tous les êtres humains égaux en droits, en devoirs et en dignité, et les a appelés à coexister comme des frères entre eux” ».


Cette encyclique se décline selon huit chapitres : Les ombres d’un monde fermé ; Un étranger sur le chemin ; Penser et gérer un monde ouvert ; Un cœur ouvert au monde ; La meilleure politique ; Dialogue et amitié sociale ; Des parcours pour se retrouver ; Les religions au service de la fraternité dans le monde.


Dans les derniers paragraphes le pape explique ses sources d’inspiration : « Je me suis particulièrement senti stimulé par saint François d’Assise, et également par d’autres frères qui ne sont pas catholiques : Martin Luther King, Desmond Tutu, Mahatma Mohandas Gandhi et beaucoup d’autres encore. Mais je voudrais terminer en rappelant une autre personne à la foi profonde qui, grâce à son expérience intense de Dieu, a fait un cheminement de transformation jusqu’à se sentir le frère de tous les hommes et femmes. Il s’agit du bienheureux Charles de Foucauld ».


« Il a orienté le désir du don total de sa personne à Dieu vers l’identification avec les derniers, les abandonnés, au fond du désert africain. Il exprimait dans ce contexte son aspiration de sentir tout être humain comme un frère ou une sœur. [...] Il voulait en définitive être “le frère universel”. Mais c’est seulement en s’identifiant avec les derniers qu’il est parvenu à devenir le frère de tous. Que Dieu inspire ce rêve à chacun d’entre nous. Amen ! ».




----------------------------------------------


Un exemplaire de ce livre est en consultation libre à l'entrée du centre paroissial Sainte-Marie.


Merci à ceux qui ont emprunté un livre de la bibliothèque "Conseil de lecture" de ne pas trop tarder avant de le remettre au centre paroissial. D'autres pourront ainsi en profiter.


Le blog paroissial

EGLISE CATHOLIQUE

Centre paroissial Sainte-Marie

Magny-les-Hameaux, Châteaufort,

Saint-Lambert & Toussus-le-Noble (78)

Tous droits réservés

© Association diocésaine de Versailles