Homélie du mardi 26 mai 2020 (Jn 17, 1-11a)



Retrouvez cette page en audio



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean


En ce temps-là,

Jésus leva les yeux au ciel et dit :

« Père, l’heure est venue.

Glorifie ton Fils

afin que le Fils te glorifie.

Ainsi, comme tu lui as donné pouvoir sur tout être de chair,

il donnera la vie éternelle

à tous ceux que tu lui as donnés.

Or, la vie éternelle,

c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu,

et celui que tu as envoyé, Jésus Christ.


Moi, je t’ai glorifié sur la terre

en accomplissant l’œuvre que tu m’avais donnée à faire.

Et maintenant, glorifie-moi auprès de toi, Père,

de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde existe.

J’ai manifesté ton nom

aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner.

Ils étaient à toi, tu me les as donnés,

et ils ont gardé ta parole.

Maintenant, ils ont reconnu

que tout ce que tu m’as donné vient de toi,

car je leur ai donné les paroles que tu m’avais données :

ils les ont reçues,

ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de toi,

et ils ont cru que tu m’as envoyé.

Moi, je prie pour eux ;

ce n’est pas pour le monde que je prie,

mais pour ceux que tu m’as donnés,

car ils sont à toi.

Tout ce qui est à moi est à toi,

et ce qui est à toi est à moi ;

et je suis glorifié en eux.

Désormais, je ne suis plus dans le monde ;

eux, ils sont dans le monde,

et moi, je viens vers toi. »


– Acclamons la Parole de Dieu.



Homélie


Voici donc à nouveau cette grande prière de Jésus adressée à son Père. Nous l’avons déjà méditée dimanche dernier : "Père, glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie".

La gloire de Dieu, c’est la résurrection de Jésus. La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant.


Aujourd’hui, je vous propose de nous arrêter sur une autre parole de cette prière de Jésus.

Quand il parle de nous à son Père, il dit : "La vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent…"


La vie éternelle, c’est un sujet récurrent qui suscite bien souvent le débat.

Qu’y a-t-il après la mort ? Comment cela va-t-il se passer ? Retrouvera-t-on ceux qu’on a aimés ? La vie éternelle est-elle offerte à tous ? Et encore beaucoup d’autres questions !

Ici, selon son habitude, Jésus va nous surprendre et nous donner sa propre définition !

"La vie éternelle, dit-il, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ".


"La vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent…" : une formule tout à fait étonnante, me semble-t-il !


"Connaître", ici, bien sûr, est à prendre au sens premier, c'est-à-dire "naître avec".

Connaître, dans la Bible, "connaître sa femme", cela veut dire : s’unir à elle.

Ainsi par exemple :

En Genèse 4, 1 on nous dit : "L'homme connut Eve, sa femme ; elle conçut et enfanta Caïn."

Et en Luc 1, 34 : "Marie dit à l’ange : 'Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ?'"


Pour Jésus, la vie éternelle, est donc de connaître Dieu.

C'est-à-dire de "naître avec" Lui, de naître à sa vie. Et il n’y a pas d’âge pour cela !

"A moins de naître d’en haut, dit Jésus à Nicodème, on ne peut voir le royaume de Dieu." Nicodème lui répliqua : "Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ?" (Jn 3, 3-4)

Jésus va le lui expliquer…


On pourrait encore dire : "connaître", c’est entrer en communion avec Dieu.

C’est une "naissance", dira Maurice Zundel dans une de ses homélies :

"Il faut que nous naissions en Dieu, dira-t-il, et que nous Le laissions naître en nous".

Laisser Dieu naître en nous. C’est bien cela la connaissance de Dieu.

La vie est donnée. La vie est reçue.


Nous qui sommes habitués à Jésus ou à Dieu… nous n’imaginons pas toujours ce que la venue, ou plutôt, l’irruption de Dieu dans la vie de quelqu’un peut être de bouleversant. Le converti en fait l’expérience justement. Pour lui, connaître Dieu change complètement sa vie. La réoriente. Il ne voit plus le monde, ni ses habitants de la même façon. Sa vie est vraiment renouvelée. Quelque chose de nouveau vient de naître pour lui et en lui. Désormais, cette "connaissance" de Dieu devient le cœur de sa vie.


Et cette vie nouvelle est une vie éternelle, parce qu’elle est pour toujours, puisque nous sommes unis à Dieu et que Dieu ne meurt pas. Puisque Jésus ressuscité ne meurt plus.

Unis à lui, en communion avec lui, nous partageons donc sa vie qui ne finit pas.


La mission de Jésus est bien de nous faire connaître son Père pour nous donner la vie.

Il nous le fait connaître, nous dit-il, en nous donnant les paroles qu’il a reçues de lui.

"A qui irions-nous Seigneur ? Tu as les paroles de la vie éternelle !" reconnaît finalement Simon-Pierre.

Cette vie est donc pour tous ceux qui écoutent sa parole et qui la "gardent fidèlement". Pour tous ceux qui croient en Jésus.


Oui, la vie éternelle, c'est connaître Dieu.

Et cette vie est déjà commencée pour nous, puisque nous connaissons déjà Dieu, même si c’est de façon imparfaite. Elle est commencée pour nous, et pour tous ceux qui aiment… puisque "Celui qui aime connaît Dieu". (Première lettre de St Jean)

Connaître Dieu, aimer Dieu, croire en lui, en son Fils, mettre en pratique sa parole, voilà ce qui donne la vie à l’homme.


C’est l’Esprit Saint qui nous donne de le comprendre.

Attendons-le, demandons-le à celui qui veut l’homme vivant.

Telle est sa gloire !


Amen.


64 vues

Le blog paroissial

LOGO PAROISSE couleurs transparent.gif

EGLISE CATHOLIQUE

Centre paroissial Sainte-Marie

Magny-les-Hameaux, Châteaufort,

Saint-Lambert & Toussus-le-Noble (78)

Tous droits réservés 

© Association diocésaine de Versailles