top of page

Coût de l'énergie

Les mesures adoptées en paroisse




Des frais de chauffage qui ont quadruplé


Depuis le mois de septembre, le coût de l'énergie a presque quadruplé pour les paroisses car elles ne bénéficient pas de bouclier tarifaire. Les billets verts que vous voyez sur cette photo-montage, c'est ce que la paroisse a payé en décembre dernier pour un seul de nos clochers.


Beaucoup de paroisses autour de nous cessent purement et simplement de chauffer leurs églises mais nous devons veiller à maintenir une température constante pour assurer la préservation de notre patrimoine. Dans les églises historiques (construites avant 1905), les communes sont propriétaires des bâtiments. La jurisprudence veut que les maires de ces communes financent l'installation de chauffage et la consommation pour la seule part correspondant au maintien de cette température minimale. Lors d’événements culturels, il revient normalement à l'organisateur (mairie ou association) de payer l'intégralité des dépenses de chauffage liées à l’événement. Le reste de la facture correspond à l'usage cultuel et donc, il est à la charge des fidèles.



Nous ne pouvons pas consommer comme avant


Notre consommation d'énergie était déjà importante avant l'augmentation drastique du prix de l'énergie à la rentrée de septembre. Nous ne pouvons donc pas consommer autant d'énergie qu'autrefois. Je suis en lien direct avec les maires de nos clochers pour revoir les conventions qui nous lient et sécuriser les thermostats. Il reste encore du travail mais voici un premier point de situation sur les mesures déjà prises.


  • A Sainte-Marie, l'église et le centre paroissial appartiennent à l'association diocésaine de Versailles. A ce titre, l'intégralité du coût de l'énergie est supportée par les fidèles. La température minimale du centre paroissial a été abaissée à 14°, celle de l'église à 5°. Pour le moment, nous maintenons un temps de préchauffe d'une heure pour gagner quelques degrés le temps de nos célébrations : avant l'office du mercredi et celui du dimanche. Le reste du temps, nous ne chauffons pas l'église, sauf autorisation expresse du curé. Il reste possible de chauffer les salles de réunion à la demande, en appuyant sur les minuteries de chauffage situées dans chaque pièce.

  • A Saint-Germain, l'église appartient à la commune qui finance l'installation et la totalité de l'énergie de chauffage après avoir fixé une température constante de 12°C au titre de la préservation du patrimoine.

  • A Saint-Christophe, l'église appartient à la commune qui finance l'installation et, avec la mairie de Toussus, une part de la consommation de gaz au titre de la conservation du patrimoine. Pour le moment, nous maintenons un temps de préchauffe d'une heure pour gagner quelques degrés avant l'office du dimanche. Le reste du temps, nous ne chauffons pas l'église, sauf autorisation expresse du curé.

  • A Saint-Lambert, l'église appartient à la commune qui finance l'installation. Pour le moment, aucun convention n'a été signée entre la mairie et la paroisse. C'est la raison pour laquelle, jusqu'à nouvel ordre, l'église ne sera chauffée qu'à la température choisie par la commune pour la préservation du patrimoine.


Les baptêmes et les obsèques à Saint-Germain


Les baptêmes et les obsèques peuvent être célébrées dans tous les clochers de la paroisse, selon le souhait des familles mais en l'état, les clochers de Sainte-Marie, Saint-Lambert et Saint-Christophe ne sont plus chauffés l'hiver. Nous conseillons donc aux familles de célébrer dans l'église Saint-Germain où le chauffage par le sol assure tout au long de l'année de bonnes conditions d'accueil.



Les événements culturels pour les beaux jours


Dans toutes nos églises et à partir de ce jour, la paroisse ne prendra plus en charge le coût de chauffage occasionné par les événements culturels (concerts, expositions, etc), même des associations amies. Nous continuerons à accueillir des événements culturels dans nos églises mais seulement aux beaux jours ou - selon le choix des mairies ou des associations concernées - en facturant l'intégralité des frais de chauffage causés par l’événement. Avant d'ouvrir cette possibilité, il nous faut encore chiffrer précisément ces coûts.



Encore suffisamment de trésorerie


Pour nous assurer de la bonne application de ces mesures, les thermostats de nos églises ne sont plus en accès libre.


En dépit de toutes ces mesures, la facture restera salée pour notre petite communauté chrétienne et, sauf miracle, le déficit de notre budget paroissial continuera de se creuser en dépit de votre extrême générosité. Pour le moment, nous avons quelques réserves qui nous permettent de ne pas solliciter l'aide du diocèse pour nos dépenses courantes.

Merci de votre générosité à la quête ou au denier de l'église et lors des appels aux dons. Merci aussi pour votre compréhension pour ces baisses de températures que je nous impose, en attendant le retour de la belle saison. Merci enfin pour tous vos gestes éco-responsables, à l'église comme au bureau ou à la maison !


Faire un don
144 vues