Homélie du jeudi 14 mai 2020 (Jn 15, 9-17)



Retrouvez cette page en audio



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean


En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. » – Acclamons la Parole de Dieu.



Homélie


Nous voici arrivés à un sommet de la révélation : "tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître", dit Jésus à ceux qui deviennent désormais ses "amis" (Jn 15, 14). Il ne leur a rien caché. Certes nous avons bien des difficultés à "tout bien comprendre", comme disent certains jeunes. Mais l’Esprit Saint viendra à notre secours, nous dit-il quelques versets plus loin (Jn 16, 13). C’est lui qui nous fera comprendre : "Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière".

Alors, que nous dit Jésus aujourd’hui de si important qu’il ait attendu jusqu’à ce jour proche de sa mort pour nous le révéler ? Qu’il a obéi en tout, par amour, à son Père qui l’aime. Le mot "aimer" ou "amour" revient dix fois dans notre petit passage, et en manifeste donc l’importance !

Lui, Jésus, il a obéi jusqu’à donner sa vie en mourant sur la croix. C’est un amour "réel" qui côtoie difficultés et souffrances, qui s’affronte au mal, et qui est fait de fidélité ! Et si Jésus nous donne sa vie, s’il la donne aux hommes, à tous les hommes, c’est pour qu’ils connaissent l’amour du Père, l’amour dont lui-même a été aimé ; et pour qu’ils reconnaissent que l’amour dont ils sont capables vient de lui.

Aimer, dit Jésus, c’est garder la Parole de Dieu dans son cœur. Cela veut dire : la vivre dans tous les aspects de sa vie. Et cette Parole de Dieu que la Bible entière fait connaitre petit à petit à travers les âges, Jésus la résume dans cette formule maintenant universellement connue : "Aimez-vous les uns les autres" (Jn 15, 17). Il l’avait déjà dit au début de son "entretien suprême" avec ses disciples : "Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres" (Jn 13, 34).

Accueillir la parole, observer les commandements... donne de demeurer en Jésus... et de vivre l’amour qui l’anime. Ce mystère de communion avec lui, par l’attachement à sa Parole, nous fait changer de statut : nous ne sommes plus des serviteurs, mais ses amis (Jn 15, 14). Voilà ce à quoi nous appelle Jésus, à l’amour. Il est le chemin qui inaugure cette route de vie (Jn 14, 6). Et vivre de cette façon-là apporte la joie. Une joie immense. Cette joie, c’est la sienne qu’il veut nous partager. Une plénitude intérieure qui est due à la fois au fait de connaître Dieu - parce que "Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu" (1Jn 4, 7) - et à la fois la joie d’avoir fait sa volonté, de l’avoir aimé. On le voit, il s’agit toujours et encore d’amour : d’aimer comme Jésus nous a aimés. Le don de soi est l’expression de cet amour. Enfin, si Jésus s’est fait connaître à nous, s’il nous a donné la foi, s’il nous a choisis - car c’est lui qui nous a "choisis et établis" (Jn 15, 16) ou "institués" - si nous avons été baptisés… ce n’est pas par intérêt, le sien ou celui de son Père ! Non ! C’est pour nous. Pour que nous soyons vraiment féconds, pour que notre vie ait du sens et trouve son accomplissement en allant proclamer dans le monde entier l’amour de Dieu pour les hommes, et pour que nous construisions avec eux cette "société de l’amour". Rendons grâce à Dieu. Nous sommes aimés. Et nous sommes appelés à aimer. Ce que nous demande Jésus, ce n’est pas de l’aimer, lui ! C’est d’ailleurs très étonnant quand on y pense. Ce qu’il nous demande, c’est d’aimer les autres de la même façon qu’il nous a aimés ! C’est de cette façon-là que nous l’aimerons comme il nous a aimés. Son amour nous ouvre aux autres, comme il nous ouvre à Dieu. Il nous donne sa joie.


Amen.

53 vues

Le blog paroissial

LOGO PAROISSE couleurs transparent.gif

EGLISE CATHOLIQUE

Centre paroissial Sainte-Marie

Magny-les-Hameaux, Châteaufort,

Saint-Lambert & Toussus-le-Noble (78)

Tous droits réservés 

© Association diocésaine de Versailles