Une lumière s'est levée

Homélie du dimanche 26 janvier 2020 (Mt 4, 12-23)



En ce mois de janvier, je suppose que vous offrez vos vœux à vos amis, pour leur souhaiter de bonnes choses tout au long de l’année. Souvent j’entends dire : "Bonne année et bonne santé. Surtout la santé."


C’est sûr, la santé est importante, capitale même. Nous sommes des êtres fragiles !

Nous le savons que trop, lorsqu’un de nos proches est malade : ça nous oblige à une réorganisation importante sinon complète de notre vie de tous les jours pour pouvoir être là, accompagner… L’Etat français, aussi, est très soucieux de la santé ! Cependant, je pense qu’il y a encore plus important que la santé, sinon quelle pourrait être l’espérance de celui qui est malade ?


On pourrait dire les choses autrement : que pourrions-nous souhaiter à celui qui est gravement malade, qui marche vers sa fin de vie ? Qu’il guérisse, oui, bien sûr. Mais quand ça semble impossible ? Que dire, que souhaiter ?


Pour ma part, je parle de "lumière". Je souhaite qu’une lumière vienne éclairer cette personne. Et à cet égard, la "parole" d’Isaïe que cite Matthieu dans l’Evangile est très intéressante. Je la rappelle : "Sur ceux qui habitaient dans le pays et l’ombre de la mort, une lumière s’est levée."


Une lumière s’est levée.  Quelle est cette lumière dont parle Isaïe et qui nous est offerte ?

Nous, chrétiens, nous le savons, c’est Jésus. Jésus est la lumière du monde. C’est ce que dit St Jean 8, 12, par exemple : "Moi, je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie." Jésus est la lumière de la vie.


Voilà donc notre espérance. C’est bien celle que nous aimerions pouvoir communiquer aux autres et à nos proches ! Pour les vœux, je souhaite donc à chacun qu’il trouve en Jésus la lumière dont il a besoin. Que ses ténèbres ne soient plus ténèbres devant lui.


On pourrait me rétorquer : mais la lumière que donne Jésus, où la trouver ? Vous le savez bien, il y a plusieurs réponses possibles.

Il y a la prière, par exemple : c’est le lieu du cœur à cœur avec Jésus. On peut tout lui dire et il peut nous répondre…

Il y a les sacrements aussi : surtout celui de la réconciliation et celui des malades et du réconfort. Là nos ténèbres se dissipent…


Mais en ce troisième dimanche ordinaire consacré à la "Parole de Dieu", selon le désir de notre pape, je pense tout particulièrement à cette Parole de Dieu. Cette Parole qui aura brûlé le cœur des disciples d’Emmaüs, ou redonné vie à la Samaritaine, etc.


La Parole de Dieu, celle de la Bible, comme celle de Jésus, est vraiment une "lampe" sur la route des hommes. Elle éclaire la vie. Elle apporte la joie. Lire, méditer, chercher à mieux comprendre la Parole de Dieu, c’est avoir en soi une lampe avec sa réserve d’huile !


En cette nouvelle année 2020, je vous souhaite d’accueillir la lumière de Jésus et de sa Parole.


17 vues

Le blog paroissial

LOGO PAROISSE couleurs transparent.gif

EGLISE CATHOLIQUE

Centre paroissial Sainte-Marie

Magny-les-Hameaux, Châteaufort,

Saint-Lambert & Toussus-le-Noble (78)

Tous droits réservés 

© Association diocésaine de Versailles