Un livre poussiéreux

Homélie du mercredi 22 juin 2022 (2R 22, 8-13 ; 23, 1-3 ; Mt 7, 15-20)




Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu


En ce temps-là,

Jésus disait à ses disciples :

« Méfiez-vous des faux prophètes

qui viennent à vous déguisés en brebis,

alors qu’au-dedans ce sont des loups voraces.

C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.

Va-t-on cueillir du raisin sur des épines,

ou des figues sur des chardons ?

C’est ainsi que tout arbre bon donne de beaux fruits,

et que l’arbre qui pourrit donne des fruits mauvais.

Un arbre bon ne peut pas donner des fruits mauvais,

ni un arbre qui pourrit donner de beaux fruits.

Tout arbre qui ne donne pas de beaux fruits

est coupé et jeté au feu.

Donc, c’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. »


– Acclamons la Parole de Dieu.



Homélie


Un petit mot pour commencer sur la première lecture que nous venons d’entendre. C’est un récit historique. Nous sommes en l’an 621 avant Jésus-Christ, au Temple de Jérusalem. Une triste époque pour Israël, parce que le temple était laissé à l’abandon et la Parole de Dieu oubliée. Le royaume d’Israël était en train de devenir une terre païenne.

Mais dans la dix-huitième année de son règne, le roi Josias ordonne dans un sursaut de réparer le temple. Et c’est là qu’il fait une découverte extraordinaire... Son grand prêtre Hilqiyyahu trouve un livre poussiéreux, très ancien. Il s’agit d’une version très ancienne et jusque-là inconnue de la Loi du Seigneur.


Le roi est tout content de sa découverte. Il est tout heureux d’avoir hérité une seconde fois de la Loi de Yahvé. Et il prend ça comme un signe pour son Royaume. Le signe qu’il faut tout ensemble revenir à la pratique du culte et marcher de nouveau à la lumière des commandements de Yahvé. Alors, il convoque tout le peuple, lit devant lui le livre et renouvelle l’Alliance entre Israël et le Seigneur, en promettant de nouveau de vivre selon ses lois.


Je suis heureux d’entendre ce récit maintenant. Parce qu’il me fait penser à tous les adolescents et les adultes de notre communauté qui, cette année, ont redécouvert la beauté et la grandeur de la foi de leur enfance et qui ont décidé de vivre à nouveau à la lumière du Christ. Ils ressemblent au roi Josias trouvant Dieu comme un trésor enfoui. Je prie particulièrement pour eux, afin qu’ils trouvent beaucoup de joie à vivre et approfondir leur foi désormais.


Quant à l’évangile de ce jour, il nous parle précisément de ce qu’est une vie de fidélité à l’Évangile. Il est écrit : “C’est ainsi que tout arbre bon donne de beaux fruits. Un arbre bon ne peut pas donner des fruits mauvais”.


On a souvent fait une lecture moraliste de cet évangile. On a dit : “Tu vois, si tu es chrétien, tu dois te comporter de belle manière”. Mais ce n’est pas exactement ce que dit Jésus. Ce que dit Jésus, c’est que notre comportement - la manière dont nous nous comportons maintenant - manifeste dans quelle mesure nous sommes attachés au Christ.


En d’autres mots, Jésus ne dit pas “Changez de comportement et soyez cohérents avec votre foi”. Il dit “Regardez comment vous vous comportez maintenant et vous saurez si vous m’aimez vraiment”. Interrogez la façon dont vous vous comportez, car la manière dont vous vivez révèle si, oui ou non, vous êtes attachés au Christ et à l’Évangile.


Cet évangile n’est donc pas une remontrance, encore moins un discours moralisateur. Simplement une aide qui nous est donnée pour mesurer notre attachement à Jésus.


Et si, en mesurant notre attachement au Christ, nous ne sommes pas fiers du résultat, demandons simplement au Seigneur la grâce de l’aimer davantage et redisons lui tout notre amour.


Amen.

32 vues

Le blog paroissial

Favicon