Solennité de l'Ascension

Jeudi 13 mai 2021 à Saint-Germain à 9h et 11h



L'an passé, nous n'avions pas pu célébrer ensemble la solennité de l'Ascension en raison du confinement. Cette année, nous avons la joie de nous retrouver à deux horaires possibles : 9h ou 11h, à l'église Saint-Germain du vieux Magny.


En montant au ciel, Jésus ne s'éloigne pas de nous. Au contraire, vivant désormais dans le monde divin, il se trouve constamment à nos côtés pour instaurer le Royaume dès maintenant. En disant que Jésus est monté "au ciel" à l’Ascension, nous n’affirmons pas que Jésus s’en est allé vers des contrées stratosphériques surélevées, mais qu’il a rejoint le monde divin, le monde de son Père. L’Ascension marque le retour de Jésus à la maison paternelle. Le ciel n’est pas un endroit, un coin de l’espace, mais la vie divine, ainsi que la relation que nous entretenons avec Dieu lorsque nous sommes immergés dans la communion des trois Personnes de la Trinité.


Par l’Ascension, Jésus nous est plus présent que jamais. Sa montée au ciel ne l’éloigne pas de nous, mais signale plutôt sa proximité. En effet, comme nous le disions plus haut, "ciel" signifie "divin". Aussi, par l’Ascension, Jésus nous est-il présent en tant que Dieu. Or, Dieu étant partout, en son Fils Il devient plus intime à nous-mêmes que nous-mêmes. Le Christ vient habiter en nous par son Esprit. En mettant fin à sa présence sensible au milieu de ses disciples en s’élevant au ciel sur le mont des Oliviers, le Christ inaugure dans le même temps un nouveau type de présence qui lui permet d’agir plus efficacement dans le monde.


La première conséquence de cette présence divine de Jésus en nous, c’est que le Ciel n’est pas pour plus tard mais pour maintenant ! Nous le savons parce que les anges demandent aux disciples de ne plus regarder vers le ciel physique. La venue du Christ est pour ici et maintenant, dans le quotidien de la terre. Au niveau de notre humble humanité, le Christ commence d’instaurer, avec notre concours, son Royaume "sur la terre comme au ciel", ainsi que nous le disons dans le "Notre Père".




67 vues