Rencontrons le Christ là où Il nous attend

Monseigneur Eric Aumonier




Chers amis,


Le rapport annuel du Secours Catholique est sans appel : d’année en année, la situation des plus pauvres dans notre diocèse des Yvelines s’aggrave. Si le Secours catholique accompagne près d’1, 4 million de personnes, combien plus sont réellement touchées par une pauvreté complexe, aux multiples facettes ?


La situation que nous traversons met en exergue les pauvretés de chacun : pauvreté

économique, pauvreté sociale mais aussi pauvreté spirituelle. Si nous pouvons nous sentir

désarmés pour contribuer matériellement aux besoins des plus pauvres et des plus fragiles, nous pouvons –et nous devons- partager au plus grand nombre notre espérance.


Plus encore aujourd’hui, nous devons manifester ce que nous sommes, en nous mettant, avec les dons que nous avons reçus, au service des plus pauvres.



Développer la charité de proximité


Ainsi, j’exhorte aujourd’hui chaque fidèle à se mettre au service : de nombreuses initiatives

n’attendent que votre aide. Et si parfois les contraintes sanitaires ne permettent pas de vous investir auprès d’une organisation, développez la charité de proximité ! Dans votre rue, dans votre quartier, par les relais de voisinage : un geste, un sourire, une simple course, une parole réconfortante sera autant de charité offerte que d’espérance semée. « Il ne s’agit pas d’exprimer beaucoup de paroles, mais plutôt d’engager concrètement la vie, animée par la charité divine. » (Pape François – Journée mondiale des pauvres 2020)