Pas si compliqué

Homélie du mercredi 5 octobre 2022 (Lc 11, 1-4)




Évangile de Jésus Christ selon saint Luc


Il arriva que Jésus, en un certain lieu, était en prière.

Quand il eut terminé,

un de ses disciples lui demanda :

« Seigneur, apprends-nous à prier,

comme Jean le Baptiste, lui aussi, l’a appris à ses disciples. »

Il leur répondit :

« Quand vous priez, dites :

“Père,

que ton nom soit sanctifié,

que ton règne vienne.

Donne-nous le pain

dont nous avons besoin pour chaque jour

Pardonne-nous nos péchés,

car nous-mêmes, nous pardonnons aussi

à tous ceux qui ont des torts envers nous.

Et ne nous laisse pas entrer en tentation.” »


– Acclamons la Parole de Dieu.



Homélie


La prière, on en fait souvent un pataquès... On se lamente de ne pas prier assez. Et quand on prie, on se plaint de ne pas s’y prendre de la bonne manière, de ne pas être concentré, de ne pas trouver ce qu’on est venu chercher... Pour beaucoup, la prière est devenue quelque chose de compliqué, le lieu d’une bataille éprouvante voire un combat perdu. Comment avons-nous pu nous laisser empêtrer dans une conception de la prière si désagréable, au fond ?


Le tentateur y est probablement pour quelque chose. L’idée que nous puissions entretenir de bonnes relations avec notre Père des Cieux l’insupporte. Alors, il nous susurre à l’oreille que la prière est difficile, qu’elle est réservée aux âmes les plus saintes et qu’elle apporte plus d’épreuves que de satisfactions. Mais c’est faux. Si la prière désigne notre relation et nos échanges avec le Seigneur, nous devrions aborder Dieu le Père - ou son Fils Jésus - avec simplicité et humour, exactement comme nous le faisons avec nos proches, avec ceux que nous aimons !


Il est vrai qu’on ne voit pas le Seigneur, et que cela peut sembler un obstacle ou freiner nos ardeurs. Mais nous qui sommes croyants, nous avons précisément la connaissance de ce qui ne se voit pas. Nous savons que notre Père des Cieux existe, qu’il nous aime et qu’il aime passer du temps avec nous. Pareillement, nous savons que le Christ est au milieu de nous et qu’il veille sur nous comme le meilleur des grands frères. Pourquoi ne pas leur parler avec simplicité, dans le secret de votre cœur ou même à voix haute (... quand vous êtes seuls, histoire qu’on ne vous prenne pas pour quelqu’un sorti de l’asile).


Dieu n’attend pas que nous lui parlions comme à un martien, un pape ou un président. Il compte sur notre respect, bien sûr, mais aussi sur notre familiarité, puisque nous sommes ses enfants. Nourrir cette proximité de dialogue avec le Seigneur rend profondément heureux. Ou plutôt, ne pas la vivre rend triste, car c’est comme avoir un père et lui parler comme un étranger, avoir un frère et ne pas lui parler.


Dans l’évangile de ce jour, Jésus prie avec cette simplicité. Il ne commence pas par se frapper la poitrine comme nous le faisons souvent. Cela, il le laisse pour la fin. D’abord, il commence par se réjouir que son Père soit là, auprès de lui et qu’il soit saint. Il commence par goûter à la joie d’avoir un tel Père. Ensuite, Jésus dit à son Père : “Que ton règne vienne”. C’est comme s’il disait : “C’est toi qui as les rênes, que tout se déroule selon ta volonté et c’est bien ainsi. J’ai confiance, tu veilles au grain et ton Royaume avance”. Cela suffit à la joie de Jésus. Nous aussi, nous pouvons apprendre à dire à Dieu dans notre prière : “Tu existes, tu es là, tu veilles sur moi et cela me suffit”... C’est Saint Paul qui disait cela : “Ta grâce me suffit”. Cette prière simple et belle rend léger ; elle nous aide à relativiser tous nos petits problèmes.


Les petits problèmes, nos préoccupations du quotidien, Jésus en parle aussi… mais à la fin. “Donne-moi le pain quotidien”, c’est-à-dire ce dont j’ai forcément besoin chaque jour : un peu de nourriture, un lit, de l’amitié. Bien sûr, ne cesse pas non plus de pardonner mes fautes, sinon je serais anéanti ! Et aide-moi à ne pas tomber dans les pièges du tentateur. A commencer par celui qui consiste à croire que je ne sais pas parler à Dieu.


Amen.


52 vues

Le blog paroissial

Favicon