Nous sommes écoutés

Homélie du jeudi 8 octobre 2020 (Lc 11, 5-13)



Retrouvez cette page en audio



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc


En ce temps-là,

Jésus disait à ses disciples :

« Imaginez que l’un de vous ait un ami

et aille le trouver au milieu de la nuit pour lui demander :

“Mon ami, prête-moi trois pains,

car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi,

et je n’ai rien à lui offrir.”

Et si, de l’intérieur, l’autre lui répond :

“Ne viens pas m’importuner !

La porte est déjà fermée ;

mes enfants et moi, nous sommes couchés.

Je ne puis pas me lever pour te donner quelque chose.”

Eh bien ! je vous le dis :

même s’il ne se lève pas pour donner par amitié,

il se lèvera à cause du sans-gêne de cet ami,

et il lui donnera tout ce qu’il lui faut.

Moi, je vous dis :

Demandez, on vous donnera ;

cherchez, vous trouverez ;

frappez, on vous ouvrira.

En effet, quiconque demande reçoit ;

qui cherche trouve ;

à qui frappe, on ouvrira.

Quel père parmi vous, quand son fils lui demande un poisson,

lui donnera un serpent au lieu du poisson ?

ou lui donnera un scorpion

quand il demande un œuf ?

Si donc vous, qui êtes mauvais,

vous savez donner de bonnes choses à vos enfants,

combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint

à ceux qui le lui demandent ! »


– Acclamons la Parole de Dieu.



Homélie


Jésus nous encourage ici à beaucoup prier. Prier, c’est entrer en relation avec Dieu, d’une manière ou d’une autre. C’est l’écouter, lui parler, échanger avec lui. Parfois aussi se tenir simplement en sa présence, sans rien dire. C’est le regarder, nous laisser regarder par lui. C’est lui consacrer de notre temps dans notre journée mais c’est aussi penser à lui au cours de nos activités profanes.


Prier est nécessaire dit Jésus. La prière est nécessaire parce qu’elle nous permet d’entrer dans une relation toujours plus forte et plus profonde avec Dieu. C’est la prière qui nous donne un lien de confiance, d’affection et même de complicité avec le Seigneur. A l’inverse, une vie sans prière ressemble à celle d’un couple qui ne se parle plus... C’est triste et le lien est bien fragile.


Nous nous plaignons souvent de notre prière. “Je ne prie pas assez. Et quand je prie je trouve que ma prière est pauvre”. Quoi qu'il en soit, du côté de Dieu au contraire, il y a du désir et même de l’empressement : “Demandez, que je puisse vous donner. Cherchez, que je puisse me laisser trouver. Frappez, que ma porte vous soit ouverte”...


Dieu a soif de notre prière, c’est à dire de notre attention, de notre considération. C’est même son cri sur la croix : “J’ai soif”. Quand nous prions, nous entrons en relation avec un Dieu qui n’attend que cela et qui se réjouit de pouvoir enfin nous donner le meilleur. Oui, nous devons avoir confiance dans le fait que nous sommes écoutés.


Dans cet évangile et dans les évangiles parallèles, Jésus explicite ce que son Père entend donner à ceux qui le prient. Le pain quotidien et le pain venu du ciel : non seulement ce dont nous avons besoin pour vivre ici bas, mais la vie éternelle. Quant au scorpion, il est une allusion aux dangers du désert dont le Seigneur entend nous protéger. Le serpent symbolise le tentateur dont la prière nous protège efficacement.


Prenons maintenant quelques instants de prière, dans le secret de notre coeur. Adressons-nous à Dieu, avec simplicité et vérité. Même hésitants, même gauches, les mots que nous articulons dans notre prière touchent le coeur du Seigneur et déposent en lui une joie dont nous sommes les auteurs.


Amen.


30 vues

Le blog paroissial

LOGO PAROISSE couleurs transparent.gif

EGLISE CATHOLIQUE

Centre paroissial Sainte-Marie

Magny-les-Hameaux, Châteaufort,

Saint-Lambert & Toussus-le-Noble (78)

Tous droits réservés 

© Association diocésaine de Versailles