Homélie du mercredi 22 décembre 2021 (Lc 1, 46-56)




Évangile de Jésus Christ selon saint Luc


En ce temps-là,

Marie rendit grâce au Seigneur

en disant :

« Mon âme exalte le Seigneur,

exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

Il s’est penché sur son humble servante ;

désormais tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles ;

Saint est son nom !

Sa miséricorde s’étend d’âge en âge

sur ceux qui le craignent.

Déployant la force de son bras,

il disperse les superbes.

Il renverse les puissants de leurs trônes,

il élève les humbles.

Il comble de biens les affamés,

renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël son serviteur,

il se souvient de son amour

de la promesse faite à nos pères,

en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »


Marie resta avec Élisabeth environ trois mois,

puis elle s’en retourna chez elle.


– Acclamons la Parole de Dieu.



Homélie


Ce cantique d’action de grâce de Marie, nous l’entendons souvent à la messe. Notamment à l’approche de Noël, probablement pour nous mettre dans de bonnes dispositions au moment où nous nous apprêtons à fêter la naissance de Jésus.


Quand nous ouvrons nos bibles à la page du Magnificat, au début de l’évangile de Luc, nous trouvons dans la marge des quantités de références à d’autres textes bibliques. On peut reconnaître des bribes de plusieurs psaumes dans presque toutes les phrases du Magnificat. Cela veut dire que Marie n’a pas inventé les mots de sa prière. Pour exprimer sa joie et son émerveillement, elle a tout simplement repris des phrases prononcées par ses pères dans la foi.


Pour nous, c’est une leçon d’humilité. Marie sait qu’elle vit une situation tout à fait exceptionnelle, puisqu’elle attend la naissance du Sauveur. Elle pourrait légitimement former une prière nouvelle, inédite. Mais elle reprend les expressions de prière de son peuple. C’est l’une des grandes caractéristiques de la prière juive et maintenant de la prière chrétienne : le croyant n’oublie jamais qu’il fait partie d’un peuple et sa prière n’est qu’une participation à la prière de tous.


Nous retrouverons plus tard cette humilité et cette conscience d’appartenir à un peuple en la personne de Jésus. Son destin est exceptionnel, plus encore que celui de Marie. Pourtant, quand il enseigne sa prière aux apôtres, il reprend là encore les mots de ses pères dans la foi, des mots qui étaient déjà présents dans la bouche des rabbins qui l’ont précédé.


Ne cherchons donc pas à être originaux dans notre manière de prier. Ne soyons pas inquiets si nous ne parvenons pas à composer de grandes tirades pour le Seigneur. Mais entrons humblement dans la prière de Jésus et de Marie, dans celle de tous ceux qui nous précèdent.


C’est ce que nous faisons d’ailleurs lorsque nous participons à la messe. Depuis les salutations de Saint Paul aux prières que nous adressons à l’Esprit Saint en passant par nos demandes de pardon, tout nous est donné par nos aïeux et, à travers eux, par le Seigneur lui-même. Je crois que la meilleure façon de prier, c’est de reprendre leurs mots et de nous unir à leur prière.


Ainsi, quand Marie s’écrie : “Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu mon sauveur”, elle reprend la prière du prophète Isaïe : “Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon âme exulte en mon Dieu” (Is 61, 10). Lui-même reprend la prière d’Habacuc : “Je serai dans l’allégresse à cause du Seigneur, j’exulterai à cause du Dieu qui me sauve” (Ha 3, 18). Habacuc s’inspire lui-même de la prière de Léa, l’épouse de Jacob, dans le livre de la Genèse (Gn 30, 13). Et les psaumes reprennent à l’envi ce cantique d’action de grâce : “J’exulte de tout mon coeur” (Ps 28), “Magnifiez avec moi le Seigneur, exaltons tous ensemble son nom !” (Ps 34).


A nous de nous inscrire maintenant dans cette longue chaîne de prières, en mesurant avec joie combien notre prière nous dépasse, combien elle est déjà en nous celle d’un autre, ultimement la prière du Christ à son Père. C’est lui qui prie en nous, par le don de l’Esprit.


Amen.


44 vues

Le blog paroissial

Favicon