Ma grâce te suffit

Homélie du mercredi 12 mai 2021 (Jn 16, 12-15)




Évangile de Jésus Christ selon saint Jean


En ce temps-là,

Jésus disait à ses disciples :

« J’ai encore beaucoup de choses à vous dire,

mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter.

Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité,

il vous conduira dans la vérité tout entière.

En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même :

mais ce qu’il aura entendu, il le dira ;

et ce qui va venir, il vous le fera connaître.

Lui me glorifiera,

car il recevra ce qui vient de moi

pour vous le faire connaître.

Tout ce que possède le Père est à moi ;

voilà pourquoi je vous ai dit :

L’Esprit reçoit ce qui vient de moi

pour vous le faire connaître. »


– Acclamons la Parole de Dieu.



Homélie


“Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière.”


Difficile de décrire l’Esprit-Saint. Comme il ne se voit pas en tant que tel, nous sommes obligés de prendre des images pour parler de lui.


On peut comparer l’Esprit-Saint à la lumière qui vient de l’extérieur et qui frappe les vitraux pour illuminer l'intérieur de nos églises. L’Esprit-Saint en nous, c’est un peu pareil. Il vient de Dieu, il vient de l’extérieur de nous-mêmes et il illumine notre sanctuaire intérieur : nos pensées, nos prières, le regard que nous portons sur le monde et sur nous-mêmes.


En nous éclairant, l’Esprit-Saint nous donne de percevoir la petite intervention de Dieu à partir des expériences de notre vie. Ce n’est pas immédiat : sur le moment, il nous est difficile de comprendre le sens des événements qui nous touchent. Mais avec le temps, les choses s’éclairent. Par la grâce de l'Esprit, nous comprenons que Dieu était là et qu’il faisait toutes choses bonnes. Voilà l'œuvre de l’Esprit en nous : il annonce Celui qui vient, il rappelle à notre esprit que nous ne sommes pas seuls, que Dieu est présent et qu’il nous conduit vers le Royaume.


En ce sens, l’Esprit Saint est le pédagogue divin par excellence. Il nous souffle aussi à l'oreille les encouragements de Dieu. C’est une expérience vécue par tous les parents et les enfants... Quand des parents disent à leur enfant : “Un jour, tu seras grand, tu réussiras ta vie et nous serons près de toi pour t’aider”, cette parole donne du souffle à cet enfant. C’est ce souffle dont Jésus parle dans l'évangile de ce jour. Il nous donne de nous projeter dans l’avenir dans l'espérance.


Nous avons bien besoin de recevoir de Dieu ce souffle, cet élan. Nous sommes bien souvent enfermés dans nos peurs : peur de l’autre, peur de la différence, peur de l’échec, peur d’être critiqués, peur de nos faiblesses… Or le souffle de l’Esprit-Saint ne nous est pas donné pour nous transformer en surhommes mais pour nous recentrer sur Dieu et son appel. L’appel de Dieu dépassera toujours ce que nous croyons être capables de vivre. En nous montrant que Dieu est avec nous, l’Esprit-Saint nous donne l’audace et la foi dont nous avons besoin pour nous déployer et porter du fruit en abondance, selon le projet de Dieu. L’Esprit-Saint, c’est celui qui souffle à nos oreilles : “Ma grâce te suffit, ma force se déploie dans ta faiblesse” (2Co 2, 19).


Amen.