Les femmes de l'Evangile

Lc 8, 1-3 (homélie du vendredi 20 septembre 2019)




A l’époque de Jésus, les femmes ne jouissaient pas d’une grande considération en société. Saint-Paul est un bon témoin des usages de l’époque, lui qui invite les femmes à se taire dans les Églises. “Leur rôle n’est pas de parler mais d’obéir”, dit-il (1Co 14, 34.35)...

Paul n’est pas un révolutionnaire. Il ne cherche pas à bousculer l’ordre social. En revanche, il proclame que la femme est par nature l’égale de l’homme : “Vraiment il n’y a ni juif, ni grec, ni esclave ni homme libre, ni homme ni femme. Vous n’êtes tous qu’un dans le Christ-Jésus”.


Progressivement, l’évangile de Jésus change les mentalités et les regards. Les chrétiens savent bien que c’est une femme qui a donné naissance au Sauveur. Ils ont vu Jésus annoncer la bonne Nouvelle indifféremment aux hommes et aux femmes. Tous se sont émerveillés de voir tant de femmes accompagner Jésus sur les routes, de les entendre élever la voix au milieu de la foule ou chanter les louanges du Seigneur avec toute l’assemblée. Difficile de ne pas remarquer les femmes qui ont touché le coeur de Jésus. Je pense aux larmes de la veuve de Naïm, à celles de la pécheresse aimante ; je pense à l'hospitalité de Marthe et Marie quand Jésus entrait dans sa Passion… Luc ne cesse d’énumérer celles qui ont compté pour le Seigneur. L’évangéliste l’avoue lui-même : il n’arrive pas à en dresser la liste complète.


Dans l’évangile, la femme est une figure d’inspiration pour Jésus. Elles apportent leur amour attentif et dévoué, le sens des vraies valeurs de la vie, la lumière de leurs intuitions, leur liberté par rapport aux enjeux de pouvoir. Plus fondamentalement, il semble que Jésus se reconnaisse dans leur instinct maternel. Il y voit le symbole de sa propre tendresse envers son peuple : “Jérusalem, Jérusalem… Combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants comme la poule rassemble ses poussins sous ses ailes !” (Mt 23, 37).


Ce soir, rendons grâce pour tous les charismes dont l'Esprit Saint a doté les femmes dans l'histoire du Peuple de Dieu. Rendons grâce pour toutes les victoires remportées grâce à leur foi, à leur espérance et à leur amour. Confions leurs intentions à Jésus, par l’intercession fervente de Marie, notre Mère.


Amen.



Pour approfondir : Lettre apostolique Mulieris Dignitatem de Jean-Paul II (1988)

7 vues

Le blog paroissial

LOGO PAROISSE couleurs transparent.gif

EGLISE CATHOLIQUE

Centre paroissial Sainte-Marie

Magny-les-Hameaux, Châteaufort,

Saint-Lambert & Toussus-le-Noble (78)

Tous droits réservés

© Association diocésaine de Versailles