La rivière souterraine

Homélie du samedi 23 mai 2020 (Jn 16, 23b-28)



Retrouvez cette page en audio



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean


En ce temps-là,

Jésus disait à ses disciples :

« Amen, amen, je vous le dis :

ce que vous demanderez au Père en mon nom,

il vous le donnera.

Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom ;

demandez, et vous recevrez :

ainsi votre joie sera parfaite.


En disant cela, je vous ai parlé en images.

L’heure vient où je vous parlerai sans images,

et vous annoncerai ouvertement ce qui concerne le Père.

Ce jour-là, vous demanderez en mon nom ;

or je ne vous dis pas que moi je prierai le Père pour vous,

car le Père lui-même vous aime,

parce que vous m’avez aimé

et vous avez cru que c’est de Dieu que je suis sorti.

Je suis sorti du Père et je suis venu dans le monde ;

maintenant, je quitte le monde et je pars vers le Père. »


– Acclamons la Parole de Dieu.



Homélie


Les apôtres vivant aux côtés de Jésus ne s’adressaient pas à lui dans leur prière. Ils s’adressaient au Père. Pour les apôtres, Jésus était un maître de prière. Il leur apprenait à s’adresser au Père en enfants bien-aimés.


Ici, dans l’évangile, Jésus explique à ses disciples qu’ils vont bientôt pouvoir prier “en son nom”. La prière “au Nom de Jésus” est une prière nouvelle, rendue possible par l’Ascension. Maintenant que Jésus est retourné près du Père, les apôtres peuvent prier le Nom même de Jésus et non plus seulement celui du Père. De même qu’ils découvriront à la Pentecôte que le chrétien peut tout aussi bien s’adresser à l’Esprit-Saint, à l’Esprit de vie qui jaillit du Père et du Fils.


Le plus souvent, nous parlons au Père comme à la source première de notre existence. Nous parlons au Fils comme à Celui qui partage notre condition et nous donne de connaître la sienne, celle d’enfants de Dieu. Nous parlons à l’Esprit quand nous souhaitons qu’il nous inspire, qu’il nous donne la force d’agir ou qu’il nous apaise. L’Esprit nous anime. Il est celui qui fait en nous toutes choses bonnes. Il est le moteur de nos pensées et de nos actions.


Dans l’évangile de ce jour, Jésus demande que nous priions en son Nom. Cela ne signifie pas qu’il souhaite la primeur ou l'exclusivité de notre prière, au détriment de celle que nous adresserions au Père ou à l’Esprit. Ici, prier au Nom de Jésus signifie laisser l’Esprit du Christ prier en nous le Père.


C’est la prière parfaite, celle qui convoque conjointement le Père, le Fils et l’Esprit. L’Esprit de Jésus demeure en nous par la grâce de notre baptême. Et cet Esprit de Jésus prie continuellement en nous le Père. Prier à l’école de Jésus, prier au Nom de Jésus, c’est faire l’expérience, en descendant au plus intime de nous-mêmes, que la prière nous précède. A chaque instant, même quand nous dormons, l’Esprit de Jésus est là, bien vivant au dedans de nous-mêmes, tourné vers le Père et lui adressant une prière continue.


Cette prière est mystérieuse. Elle est comme une rivière souterraine. Saint Paul préfère la décrire comme “des cris inexprimables” (Rm 8, 26). Quand nous nous taisons, nous pouvons deviner ce flux ininterrompu de prière. Nous pouvons le contempler, nous y associer et, pourquoi pas, le compléter de nos propres mots. Il ne s’agit pas de le ressentir avec nos sens, même si occasionnellement le Seigneur peut nous donner la grâce de l’éprouver de façon plus sensible. Le plus souvent, c’est la foi qui nous rappelle que Dieu demeure en nous, comme il nous l’a promis. C’est pour nous une certitude, une conviction intime qui suffit à poser notre prière.


Dans sa lettre aux Romains, Saint Paul nous dit de la prière qu’elle est parfaite quand elle est suggérée par l’Esprit. De fait, “l’Esprit Saint vient au secours de notre faiblesse car nous ne savons pas prier comme il faut” (Rm 8, 26). Sa mission première, c’est de nous rappeler que nous sommes aimés du Père. “Le Père lui-même vous aime” dit Jésus dans l’évangile.


En cette neuvaine adressée à l’Esprit-Saint, demandons-lui la grâce de nous rendre attentifs, le temps d’une simple prière silencieuse, à sa présence en nous, à ce cri qui, de Jésus, monte à son Père, à cette parole de bénédiction qui descend sur nous pour y demeurer à jamais.


Amen.


58 vues

Le blog paroissial

LOGO PAROISSE couleurs transparent.gif

EGLISE CATHOLIQUE

Centre paroissial Sainte-Marie

Magny-les-Hameaux, Châteaufort,

Saint-Lambert & Toussus-le-Noble (78)

Tous droits réservés 

© Association diocésaine de Versailles