Première communion

Homélie du dimanche 9 mai 2021 (Jn 15, 9-17)




Évangile de Jésus Christ selon saint Jean


En ce temps-là,

Jésus disait à ses disciples :

« Comme le Père m’a aimé,

moi aussi je vous ai aimés.

Demeurez dans mon amour.

Si vous gardez mes commandements,

vous demeurerez dans mon amour,

comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père,

et je demeure dans son amour.

Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous,

et que votre joie soit parfaite.

Mon commandement, le voici :

Aimez-vous les uns les autres

comme je vous ai aimés.

Il n’y a pas de plus grand amour

que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.

Vous êtes mes amis

si vous faites ce que je vous commande.

Je ne vous appelle plus serviteurs,

car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ;

je vous appelle mes amis,

car tout ce que j’ai entendu de mon Père,

je vous l’ai fait connaître.

Ce n’est pas vous qui m’avez choisi,

c’est moi qui vous ai choisis et établis

afin que vous alliez,

que vous portiez du fruit,

et que votre fruit demeure.

Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom,

il vous le donnera.

Voici ce que je vous commande :

c’est de vous aimer les uns les autres. »


– Acclamons la Parole de Dieu.



Homélie


Mes chers enfants,


Un jour, Jésus a dit à ses amis : “Je vais vous donner un peu de pain. Pas n’importe quel pain : un pain que j’ai béni et consacré. Et quand vous mangerez de ce pain, c’est moi que vous recevrez ; moi, Jésus. Il n’y a que Dieu qui peut faire ça. Il n’y a que Dieu qui puisse rentrer en nous et se faire une place au-dedans de nous-mêmes, au plus profond de notre âme. Il ne peut le faire que si vous êtes d’accord. Et tous, ici, vous avez pris le temps de réfléchir. Est-ce que j’ai envie que Dieu vienne me visiter ? Est-ce que j’ai envie que Dieu vienne demeurer en moi ? Et vous avez dit oui.


Vous avez dit oui parce que vous n’avez pas peur de Jésus. Au contraire, vous savez tout le bien que Jésus veut pour vous. Vous savez que si Jésus vient demeurer en vous, ce sera pour vous donner ce qu’il y a de meilleur. Celui qui est triste, Jésus viendra le consoler. Celui qui souffre, Jésus prendra soin de lui. Celui qui est timide, Jésus lui donnera de l’audace. Celui qui doute, Jésus lui donnera la foi… Celui qui est seul, Jésus lui offrira sa compagnie.


C’est ainsi, Jésus donne à chacun ce qui est bon pour lui. C’est le même Jésus que nous recevons tous, c’est le même Esprit Saint qui vient nous visiter, mais les fruits varient selon les personnes.


Quand on communie, c’est toujours un peu la surprise. On ne sait pas ce que Dieu va nous donner. Et d’ailleurs, pour nous en rendre compte, il faut parfois du temps. Parce que Dieu a besoin de temps pour nous transformer de l’intérieur : ce n’est pas comme un coup de baguette magique ! Jésus a besoin de venir souvent en nous pour faire du bon travail. C’est pour cela que nous aimons revenir à la messe chaque dimanche, comme il nous a demandé de le faire. Plus nous communions, plus nous laissons Dieu venir dans notre âme et plus il nous comble de son amour et de ses dons.


Quand on communie, c’est une vraie joie pour Jésus. Il aime venir en nous. C’est même lui qui a déposé dans votre cœur le désir de le recevoir dans la communion. “Ce n’est pas vous qui m’avez choisi”, dit Jésus, “c’est moi qui vous ai choisis”. C’est moi qui ai voulu que vous fassiez votre première communion, afin que je demeure en vous, “que vous alliez et que vous portiez du fruit et que votre fruit demeure”. C’est l’évangile de ce jour.


Un très bel évangile qui nous rappelle que le plus important pour Jésus, c’est que nous nous aimions les uns les autres. Jésus sait que nous avons souvent du mal à aimer les autres. Alors, quand nous communions, c’est d’abord son amour qu’il dépose dans nos cœurs. Afin que nous ayons, comme lui, la force d’aimer ceux qui nous font du mal.


C’est trop dur d’aimer ceux qui nous font souffrir. Il n’y a que Dieu qui sait faire ça. Mais grâce à la communion, il nous donne cette force. De l’intérieur de nous-mêmes, il aime tous ceux que nous rencontrons et il nous entraîne dans son amour fou pour tous les hommes.


Dans la vie, il ne faut pas compter seulement sur nos propres forces : on a besoin de Dieu pour être quelqu’un de bien. J’y pense à chaque fois que je communie. Alors j’espère que vous aussi, vous saurez dire à Dieu “Viens en moi, car j’ai besoin de toi. Sans toi, je ne peux pas grand chose mais avec toi, tout est possible”.


Prenons maintenant le temps de nous recueillir. Vous allez communier pour la première fois. Sachez que pour Dieu aussi, c’est une première fois: ça lui fait tout drôle à lui aussi que de venir en vous… Il attend ce jour depuis si longtemps ! Si vous saviez combien Dieu vous aime, vous seriez saisis d’une joie immense à l’idée de le recevoir dans la communion. Déjà vous êtes dans la joie. Mais en communiant, vous éprouverez quelque chose de la joie de Dieu, et un jour, votre joie sera la sienne, votre joie sera parfaite.


Amen.



 

Découvrez ici les photos de la célébration de ce dimanche ! Et retrouvez sur le site paroissial tous nos reportages photos.


103 vues

Le blog paroissial

Favicon