La loi intérieure

Homélie du mercredi 10 février 2021 (Mc 7, 14-23)



Retrouvez cette page en audio



Évangile de Jésus Christ selon saint Marc


En ce temps-là,

appelant de nouveau la foule, Jésus lui disait :

« Écoutez-moi tous, et comprenez bien.

Rien de ce qui est extérieur à l’homme

et qui entre en lui

ne peut le rendre impur.

Mais ce qui sort de l’homme,

voilà ce qui rend l’homme impur. »


Quand il eut quitté la foule pour rentrer à la maison,

ses disciples l’interrogeaient sur cette parabole.

Alors il leur dit :

« Êtes-vous donc sans intelligence, vous aussi ?

Ne comprenez-vous pas

que tout ce qui entre dans l’homme, en venant du dehors,

ne peut pas le rendre impur,

parce que cela n’entre pas dans son cœur,

mais dans son ventre, pour être éliminé ? »

C’est ainsi que Jésus déclarait purs tous les aliments.


Il leur dit encore :

« Ce qui sort de l’homme,

c’est cela qui le rend impur.

Car c’est du dedans, du cœur de l’homme,

que sortent les pensées perverses :

inconduites, vols, meurtres,

adultères, cupidités, méchancetés,

fraude, débauche, envie,

diffamation, orgueil et démesure.

Tout ce mal vient du dedans,

et rend l’homme impur. »


– Acclamons la Parole de Dieu.



Homélie


“Ce qui sort de l’homme, c’est cela qui le rend impur”. Jésus n’est pas en train de dire que nous sommes mauvais et qu’il ne peut sortir de l’homme que de mauvaises choses. Au contraire. Ce qui nous définit, ce n’est pas le péché mais c’est la grâce. Nous sommes temples de l’Esprit-Saint, marqués du sceau de la vie divine. C’est cela qui nous caractérise. C’est cela qui nous définit, et non pas le péché.


N’allons pas croire que l’homme est fondamentalement mauvais. Ca, c’est ce que le tentateur essaye de nous faire croire, parce qu’il veut que nous désespérions de nous-mêmes. Mais en vérité, l’homme est bon. Il est même “très bon” dit la Genèse, pour la bonne et simple raison que nous sommes créés à l’image et à la ressemblance de Dieu.


Nos péchés sont des accidents de parcours, ils sont le résultat de mauvais choix de notre part. Mais notre humanité, même quand elle est défigurée par le péché, reste belle aux yeux de Dieu. Dieu ne s’arrête pas à notre péché ; il voit au-delà. Il nous contemple et il nous apprécie à notre juste valeur, qui est infinie. “Tu as du prix à mes yeux, et je t’aime”. Voilà ce que nous dit Jésus, à chacun.


Alors, quand Jésus dit “ce qui sort de l’homme, c’est cela qui le rend impur”, c’est dans un tout autre contexte. En fait, il nous manque les versets qui précèdent. Quand Jésus dit cela, il est en train de parler de notre rapport à la loi…


Tous, nous vivons dans un monde où il y a des lois : les lois de la famille, les lois du lycée, les lois républicaines. Et Jésus dit : ces lois nous sont extérieures. Et au bout du compte, ce ne sont pas elles qui feront de nous des gens bien ou des salauds.


La loi qui compte, dit Jésus, c’est la loi intérieure. La loi intérieure, c’est la loi de mon cœur. C’est celle que je choisis librement de respecter, dans le secret de mon intimité. Cette loi intérieure, c’est elle qui a le pouvoir de faire de moi un saint ou un mécréant.


Ce que Jésus nous demande aujourd’hui, c’est de prêter attention à notre loi intérieure. Pour les uns, ce sera une exigence de vérité : ne jamais mentir, ne jamais tromper. Pour d’autres, ce sera un devoir d’assistance : toujours aider celui qui est plus fragile et qui a besoin de mon aide. Pour d’autres encore, ce sera un impératif de justice : donner à chacun ce qui lui revient, selon son mérite.


Mais pour nous tous, la loi intérieure devrait être l’Évangile du Christ. Non pas telle ou telle valeur, ni même tel ou tel système de valeur, mais Jésus, Jésus, sa parole et son exemple.


Nous avons tous à purifier notre petit système de valeurs personnelles. Tous, nous avons à convertir notre loi intérieure.


Demandons à l’Esprit Saint la grâce d’obéir à l’Évangile plutôt qu’au système de valeurs que nous nous sommes construit. C’est le seul moyen d’éviter durablement l’orgueil, la démesure, la diffamation, les inconduites et toutes les pensées perverses.


La seule loi intérieure qui peut faire de nous des saints, c’est le Christ. C’est sa Parole.


Amen.


29 vues

Le blog paroissial

EGLISE CATHOLIQUE

Centre paroissial Sainte-Marie

Magny-les-Hameaux, Châteaufort,

Saint-Lambert & Toussus-le-Noble (78)

Tous droits réservés

© Association diocésaine de Versailles