A quelques heures de Noël

Seigneur, que veux-tu que je fasse ?




« En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement » auprès de sa cousine Elisabeth. arrêtons-nous simplement sur cette expression : "avec empressement"... La traduction oecuménique de la bible (TOB) dit : "en hâte". Marie s'empresse d'aller retrouver sa cousine quand l'ange lui a annoncé la nouvelle. Elle agit de suite.


Que le texte insiste sur cet empressement me semble très intéressant pour nous. Cette "hâte" est également signalée dans la séquence avec les bergers, toujours chez saint Luc : "Lorsque les anges eurent quitté les bergers pour le ciel, ceux-ci se disaient entre eux : 'Allons jusqu’à Bethléem pour voir ce qui est arrivé, l’événement que le Seigneur nous a fait connaître'." Et saint Luc nous ajoute : "Ils se hâtèrent d’y aller" (Luc 2, 15-16).


Ainsi y a-t-il des choses qu'il convient de faire tout de suite ou rapidement et sans traîner. C'est ce que dit Jésus à Judas. Un passage de l’Évangile qui reste difficile à comprendre ! "Quand Judas eut pris la bouchée, Satan entra en lui. Jésus lui dit alors : 'Ce que tu fais, fais-le vite'." (Jn 13, 27)


Agir vite, c'est aussi ce que demande l'ange aux femmes venues au tombeau après la résurrection : "Vite, leur dit-il, allez dire à ses disciples : 'Il est ressuscité d’entre les morts' […] et vite, elles quittèrent le tombeau, remplies à la fois de crainte et d’une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle à ses disciples" (Mt 28, 7-8). Toujours cet empressement.


Un dernier passage d’Évangile, si vous voulez bien, complètement différent. Je l'aime beaucoup. C'est l'épisode de Jésus avec Zachée. Il est dans son arbre, et Jésus lui dit : "Zachée, descends vite. [...] Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie" (Luc 19, 5).


Voilà donc quelques éléments qui viennent illustrer la hâte avec laquelle Marie part retrouver sa cousine Elisabeth.


Noël est là dans quelques jours seulement. Il ne faut donc plus tarder ! Qu'allons faire de suite, avec "empressement", pour préparer cette venue du Seigneur dans notre vie, dans notre cœur ? Qu'allons-nous faire pour lui préparer une demeure digne de lui quand il viendra à Noël ?


Cette question, je pense qu'il faut la poser chacun, directement à Jésus, dans notre prière. La Lettre aux Hébreux nous rapporte que Jésus lui-même, tourné vers son Père, lui a dit, en reprenant le psaume 39 : "Me voici, mon Dieu, je suis venu pour faire ta volonté".


Seigneur, que veux-tu que je fasse "avec empressement" avant Noël ?

48 vues

Le blog paroissial

Favicon